Culture is future »

31.10.2014

Revue du web - 31/10/14

De Cartier à Louis Vuitton en passant par Pathé, 30 ans de fondations culturelles qui font rayonner Paris

Qu’elles traitent d’art contemporain ou de cinéma, tout projet de fondation culturelle partage une utopie commune ; celle qu’aucun artiste,  film, collection ou projet d’entreprise ne disparaisse sans avoir laissé une trace claire qui enrichisse notamment le patrimoine architectural parisien. 


Fondation Vuitton, FIAC… L'offre culturelle française jugée à l'étranger

Paris reste l'une des premières places mondiales pour l'art contemporain de l’avis des correspondants de la presse internationale dans la capitale française.

Lire sur lefigaro.fr

Pour en savoir plus, lire aussi l’interview de Christophe Rioux « L’art permet d’injecter du Botox aux maisons de luxe » dans Le Monde du 24.10.

 

«Le public doit vivre une expérience émotionnelle» selon Suzanne Pagé, directrice artistique de la Fondation Louis Vuitton

Après trente-trois ans au Musée d'art moderne de la Ville de Paris, Suzanne Pagé est devenue, en 2006, la directrice artistique de la Fondation Louis Vuitton qui a tout récemment ouvert ses portes.

Lire sur fondationlouisvuitton.lefigaro.fr

 

Alain Dominique Perrin, de Cartier à l'art contemporain

A l’occasion des 30 ans de la Fondation Cartier, Alain Dominique Perrin, fondateur et président de l’institution culturelle, revient sur sa vision du mécénat privé et livre une analyse implacable sur l’art et le luxe. Rencontre exclusive.

Lire sur bilan.ch

 

La Fondation Seydoux-Pathé, un temple pour le cinéma muet

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé a ouvert le 10 septembre à Paris. Lovée dans un bâtiment étonnant dessiné par Renzo Piano, elle abrite des archives exceptionnelles et une salle de cinéma.

Lire sur lejdd.fr

 

Quelle est la valeur du donateur ?

De quelle manière les fondations communautaires peuvent-elle améliorer la satisfaction du donateur, accroître les recommandations et la possibilité d’un futur don ? L’étude CEP de 2014 explique qu’un impact sur la collectivité et la gestion communautaire sont des facteurs essentiels à la satisfaction du donateur – et sont encore plus importants pour les donateurs que les pratiques financières des fondations.  

Lire sur effectivephilanthropy.org

Crédit photo : Olevy