Culture is future »

22.08.2014

Revue du web - 22/08/2014

L’image est-elle encore l’avenir de la musique ?

Plus de trente ans après sa création, si MTV a bien contribué à façonner l’industrie musicale et le regard des musiciens comme celui des spectateurs en faisant émerger de nouveaux réalisateurs , la chaîne a perdu la main face à YouTube. Reste que la musique se consomme désormais en réseaux et avec des images, un double défi que les radios doivent relever pour continuer à exister.


Comment MTV a changé la télévision en 6 points.

MTV fut lancé en Août 1981 avec le clip des Buggles qui comme tout un symbole, se nommer« Video Killed the Radio Star ». Trois décennies plus tard la chaîne a tellement évolué qu’elle en est presque devenue méconnaissable, ajouté à cela qu’elle n’est plus la chaîne musicale dominante.

Lire sur theweek.com

 

Depuis MTV jusqu’au grand écran.

Depuis plus d’une décennie, le monde du film indépendant est rempli de réalisateurs venant de celui des vidéo clips.  Spike Jonze (“Adaptation’’), Michel Gondry (“Eternal Sunshine of the Spotless Mind’’), Jonathan Dayton and Valerie Faris (“Little Miss Sunshine’’), et encore d’autres ont été catapulté depuis MTV jusqu’au succès cinématographique des films indépendants grâce à une expérience acquise au sein de la réalisation des vidéos musicales et qu’ils utilisent astucieusement, une production maline, un œil pour les histoires captivantes et une compréhension de la culture contemporaine.

Lire sur samuelbayer.com

 

BBC Radio 1 voit iPlayer et YouTube comme le futur

La station radio adopte le « écouter, voir, partager » en tant que stratégie alors même qu’elle doit se battre pour captiver une audience qui a déjà migré vers les réseaux sociaux.

Lire sur theguardian.com

 

 

Selon les informations, ce service qui nécessite  une inscription préalable  mettra à disposition des séquences de concert et des remix en complément de la chaîne officiel des artistes.

Lire sur theguardian.com

 

Au début était la radio, média à l’évidente puissance évocatrice, la voix entretenant le mystère et le son laissant libre cours à l’imagination. Mais ça, c’était avant. Avant que les caméras n’envahissent les studios.

Lire sur lemonde.fr

 

Crédit photo : Garret Keogh