Culture is future » Financements et modèles économiques

20.03.2015

Du Salon du Livre à la Fête du Livre, la France reste une nation de lecteurs.

Revue du web - 20/03/2015

Le Salon du Livre du 20 au 23 mars 2015 est toujours l’occasion de se pencher sur les rapports des Français au livre. L’étude IPSOS/CNL Les Français et la lecture dévoilée lundi 16 mars et le Panel Consommateurs Entertainment de GFK du 18 mars apportent leur lot de confirmations et de surprises.

Les français lisent et se disent lecteurs. « 8 jeunes sur 10 lisent, et 84 % de la population n’imagine pas un monde sans livre, confirme Vincent Monadé dans un entretien à lecteurs.com. L’attachement au livre des Français est avéré et intact. »  L’étude GFK confirme cette conviction : « Malgré des indicateurs en retrait sur 2014, la filière peut compter sur de nombreuses ressources, à commencer par le nombre d’acheteurs : ce sont ainsi 26 millions de Français de 15 ans et plus qui ont acheté au moins un livre en 2014, avec 60% des achats réalisés par des femmes.” 

Le lien qui les unit au livre se détend. Le livre papier garde sa dimension patrimoniale : une majorité déclare avoir besoin de posséder leurs livres. Ce qui explique la faible progression du livre numérique en France et sa stagnation dans le monde (cf contribution de David Lacombled). Pour GfK, le livre numérique n’a pas dit son dernier mot. (voir infographie du Figaro.fr 20/03)

Même s’ils plébiscitent la lecture en lui reconnaissant de nombreux avantages, de nombreux obstacles les empêchent désormais de lire davantage : le manque de temps, la concurrence d’autres loisirs (les français reconnaissent pratiquer 9 activités de loisirs en moyenne), et la lecture d’autre chose que des livres type presse, blogs ou contenus multimédia comptent parmi les raisons avancées par les lecteurs.

Le chaleureux soutien au livre des Français rassure : « S’ils avaient plus de temps, la lecture serait l’une des trois activités privilégiées par les Français, avec les sorties entre amis et les sorties culturelles… » Mais au-delà des proclamations d’intention, si près de la moitié des lecteurs déclare lire autant qu’avant, la tendance est globalement à la baisse (-15%) surtout chez les 15-24 ans. A noter que parmi ceux-ci 28% déclarent lire en numérique. Si l’écart générationnel n’est pas nouveau, l’obstacle socioculturel est plus préoccupant : les lecteurs d’aujourd’hui ont suivi les pratiques familiales.  Les 30% de personnes qui déclarent ne rien lire peuvent dès lors grossir.

Pariant sur le pouvoir intact d’attraction du livre, Vincent Monadé appelle la profession à développer une offre plus en adéquation avec les attentes des jeunes. Parmi les initiatives du CNL : faire de la lecture une grande cause nationale, lancer une Fête du livre pour la jeunesse du 17 au 31 juillet 2015.

 

Championne des Nobel de littérature, la France lit de moins en moins

Selon une étude Ipsos/CNL, un Français sur trois déclare en 2015 "lire de moins en moins de livres". Dans la tranche 15-24 ans, le pourcentage grimpe à 45 %.

 

Lire sur lepoint.fr

France : les ventes numériques en hausse de 60 % en 2014

Avec le Salon du Livre de Paris à l'approche, l'institut d'études de marché GfK n'a pas manqué le coche. Il fournit aujourd'hui son bilan de l'année 2014 pour le marché français de l'édition. Si le chiffre d'affaires global est en léger recul, tout comme les actes d'achat, le support numérique connaît une bonne dynamique, avec une croissance de 60 % des téléchargements payants par rapport à l'année précédente. Pour Gfk, le livre numérique n'a pas dit son dernier mot (voir infographie du Figaro.fr 20/03)

Lire sur Actualitte.com

Pourquoi les natifs numériques préfèrent les livres imprimés. Oui, vous avez bien lu.

Frank Schembari aime les livres – les livres imprimés. Il aime leur odeur, gribouiller dans la marge, souligner les phrases intéressantes, corner le coin de la page. Franck n’est pas un retraité qui sirote son thé chez Politics & Prose ou n’importe quelle autre librairie. Il a vingt ans, étudie à l’American University et feuillettant un épais volume sur l’histoire d’Israël entre ses cours, il est la preuve de l’ironie de l’ère internet : les natifs numériques préfèrent lire sur papier. 

Lire sur washingtonpost.com

Le monde de l’édition face à un lecteur qui change

Les éditions Bragelonne, spécialisées dans l’heroic fantasy et qui économiquement se portent bien, seront-elles la maison Gallimard de demain ? C’est un des fils que l’on peut tirer de l’enquête rendue publique, lundi 16 mars, par Vincent Monadé, président du Centre national du livre (CNL). 

Lire sur lemonde.fr

Salon du livre : on lit de « moins en moins » au pays de Molière

La France, championne du monde des Nobel de littérature avec 15 lauréats, lit « de moins en moins » selon une étude dévoilée ce lundi 

Lire sur cyberactu.com

 

Crédit photo : Actualitté