Culture is future »

14.11.2014

Revue du web - 14/11/2014

De la culture de l’échec… à celle du rebond

Trop souvent stigmatisé en France, l’échec est au cœur du risque créatif, « Oser, échouer, recommencer : c'est l'enseignement de la vie, c'est ce qui nous fait avancer et nous améliorer, et pourtant, en France, c'est vu comme une anomalie » rappelait avec clairvoyance la Ministre de la Culture Fleur Pellerin. Le Forum d’Avignon soutient ce qui devrait devenir une cause nationale, formulée ainsi par la ministre : « L'échec est la mère de toutes les victoires: développons la culture du rebond! ». Retour sur quelques flops spectaculaires en attendant les rebonds !


Axel Springer cède face à la pression de Google

Le bras de fer d'Axel Springer, l'un des premiers éditeurs  de presse en Europe (Bild, Die Welt), avec le moteur de recherche lui a fait perdre 40 % du trafic de ses sites. En autorisant, depuis le 5 novembre, Google à reprendre les résumés de ses articles, l’éditeur allemand vise à faire payer le contenu référencé.

Lire sur lefigaro.fr

Amazon ne se laisse pas décourager par l’échec du Fire phone

Avec une perte de 170 millions de dollars,  Amazon dit avoir beaucoup appris, et n’est pas immunisé contre la critique. 

Lire sur theguardian.com

 

De la réalité virtuelle aux robots, trop de plans sur la comète chez les géants internet?

Visionnaires ou paniers percés? De la réalité virtuelle aux drones ou aux robots, les géants internet américains multiplient les paris sur l'avenir, souvent coûteux et pas forcément du goût de Wall Street. Mais c’est aussi le prix de la réinvention de modèles économiques mis à mal par de nouveaux comportements. 

Lire sur leparisien.fr

Hollywood flops : « Godzilla » est-il le « John Carter » de l’année 2014 ? 

La rumeur populaire annonce que Godzilla sera le plus gros flop de l’année 2014. Combien d ‘autres échecs faudra-t-il pour confirmer la prophétie de Spielberg et George Lucas annonçant la généralisation  des sorties simultanées en VOD et en salle ?

Lire sur forbes.com

M6 écourte « Rising Star », faute de téléspectateurs

Malgré le partenariat avec les réseaux sociaux Facebook et Instagram, après sept numéros et une chute des parts d'audience, la finale du télé-crochet a été avancée au 13 novembre et deux "prime time" ont été supprimés. En revanche, du côté de l'interaction avec les réseaux sociaux, le concept semble avoir fonctionné : M6 revendique "plus de 13 millions de votes" générés au cours des sept premières émissions.

En savoir plus : Les 5 erreurs selon 20 Minutes

Lire sur lepoint.fr