Culture is future »

07.11.2014

Revue du web - 07/11/2014

Etre ou ne pas être sur un site de streaming

Alors que son nouvel album connait un succès de ventes exceptionnel (1 million de CD en une semaine) , le retrait de l’ensemble de ses chansons  par Taylor Swift de Spotify, le 3 novembre 2015, malgré l’intérêt  de 16 millions d’utilisateurs sur les 40 millions de Spotify, montre que le modèle économique du streaming cherche sa stabilité, alors même que ses ventes dépassent celles sur iTunes.

Plusieurs éclairages sont nécessaires pour comprendre l’ambivalence des artistes (ou de leur représentants, Adami, par exemple) :

-  L’écart de rémunération pour l’artiste est pratiquement de 1 à 20 entre la chanson vendue par téléchargement et la même sur streaming, ce qui expliquerait certains retraits médiatisés d’artistes qui souhaitent capitaliser sur leur sortie d’album tout en utilisant sur le streaming comme outil de promotion,

-  L’émergence d’une ‘génération #hashtag’ selon la nouvelle étude de Bain & Company pour le Forum d’Avignon, qui a basculé sur le tout numérique, et qui tire la montée en puissance du streaming illimité, même si le CD, voire le vinyle (cf. le point de vue de David Lacombled) garde une part de marché encore significative.

Enfin, si le modèle économique du streaming se dessine ; il doit permettre aux artistes selon leur notoriété de s’adapter, et continuer à attirer davantage de consommateurs prêts à payer pour un réel confort (intégrant  la polyvalence des supports utilisés notamment chez soi) et la qualité hifi.

Spotify vs. musiciens : dix choses à lire pour mieux comprendre le débat

La musique en streaming nuit-elle à la carrière des nouveaux artistes, ou peut-elle devenir son salut ? Voici quelques points de vue et données pour vous aider à vous faire une idée informée sur la question.

Lire sur theguardian.com

Pourquoi l’industrie de la musique doit porter un regard positif sur la musique en streaming

La rupture technologique et le changement qu’elle implique peuvent être écrasants, particulièrement quand ils menacent de modifier définitivement ce que l’on connaît depuis toujours. Le streaming en est un excellent exemple. Mais l’impact du changement est autant une question de perception que de rupture en soi. Alors qu’il pourrait être inintéressant et hypocrite de prétendre que ce changement est un simple état d’esprit, une perspective positive centrée sur les opportunités peut changer la donne.

Lire sur hypebot.com

10 raisons pour lesquelles tout artiste devrait être présent sur Spotify

Il y a eu beaucoup de bruit ces derniers jours sur l’abonnement aux services de musique en streaming et la manière dont ils touchent l’industrie de la musique. Une nouvelle fois, une célèbre artiste clame à quel point elle déteste Spotify, le plus gros service de musique en ligne au monde, se plaignant de royalties trop peu élevés.

Lire sur bandsundertheradar.com

Musique en streaming, un modèle enfin pérenne ? Avec Yves Riesel, PDG de Qobuz

La montée en puissance du streaming audio semble représenter un espoir pour le marché de la musique, en crise depuis dix ans. Décryptage.

Lire sur francemusique.fr

 

Sur iTunes, la vente de musique chute : du calme, la propriété n’est pas morte

Les ventes de musique sur iTunes connaissent une baisse impressionnante depuis le début de l’année : - 13% à l’échelle du monde, selon le Wall Street Journal. Parallèlement, les plateformes de streaming sont en forte croissance (+ 33% de l’ensemble du secteur au premier semestre 2014). Ça, ce sont les chiffres. Mais derrière, il y a des pratiques : les gens qui veulent écouter de la musique cherchent de moins en moins à posséder les morceaux qu’ils écoutent.

Lire sur rue89.nouvelobs.com