Culture is future » Innovation et numérique

06.03.2015

Le secteur musical : renaissance ou convalescence ?

Revue du web - 06/03/2015

Que les musiciens y voient un verre à demi plein ou à demi vide compte tenu des sacrifices financiers qu’ils consentent, le streaming musical – dont les revenus dépassent désormais celui du téléchargement - s’impose comme un modèle de financement légal et loyal.

Crânement, certains artistes (Taylor Swift, Björk) ont choisi de s’en démarquer, pour dessiner de nouvelles stratégies (et chronologies) de valorisation de leurs œuvres où le cd devient un objet premium appuyé par un lancement mondial pour optimiser les recettes et limiter le piratage. Le streaming constitue un deuxième relais.  

Si le secteur musical reste un creuset de créativité, tiré par l’énergie du désespoir face à la démagogie dévalorisante de la gratuité, les chiffres parlent d’eux même ; les ventes de musique en France reculent de 5,3 % en 2014.

Le numérique a bon dos. Les diffuseurs ont aussi leur part de responsabilité. Stéphane Le Tavernier & Bertrand Burgalat du SNEP le rappellent dans une Tribune remarquée dans le Monde daté 2 mars 2015 :

« En 2014 le streaming, cette lecture par flux qui concilie droits des artistes et attentes des auditeurs, a progressé de 34 %. On ne peut pas en dire autant de la musique sur la bande FM ou la TNT, avec des diffuseurs qui trahissent délibérément les engagements qui fondent l’obtention de leurs concessions. » Numériques ou pas,  les acteurs qui tirent profits de la création doivent participer à son financement.

 

Musique : le streaming, bouée de sauvetage d'un secteur en crise

Encore une année sombre, la douzième, pour l'industrie musicale française. Mais la forte croissance du streaming redonne de l'espoir.

Lire sur nouvelobs.com

 

 

L’Ascap (American Society of Composers, Authors, and Publishers) atteint $ 1Mds de chiffre d’affaires en 2014, portée par le streaming

L’Ascap, l’agence de licences musicales, est d’un côté en train de se battre pour sa propre survie, cherchant à modifier des règles vieilles de plusieurs dizaines d’années pour s’adapter à l’économie de la musique en ligne. De l’autre, elle trouve les moyens de distribuer plus d’argent que jamais à ses milliers de compositeurs. 

Lire sur nytimes.com

 

Huit raisons pour lesquelles le streaming n'est pas près de sauver la musique

Les producteurs de musique vantent la croissance du streaming, seule bonne nouvelle sur un marché en berne. Mais en réalité, il y a plutôt de quoi déchanter.

Lire sur lexpansion.lexpress.fr

 

La vérité sur le business du streaming musical

Les plateformes d'écoute en ligne recrutent des utilisateurs en masse. Mais leur modèle économique peine encore à convaincre.

Lire sur challenges.fr

 

 

Avec son nouvel album  Björk rejoint les dissidents de Spotify: « Le streaming n’a pas l’air correct »

Quand le dernier album de Björk, Vulnicura, a été divulgué des mois avant sa date de sortie prévue, son lancement a été avancé – mais uniquement sur iTunes d’Apple et sur d’autres plateformes de téléchargement ; il n’est pas encore disponible sur les sites de streaming comme Spotify.

Lire sur theguardian.com

Crédit photo : Flipman