Culture is future » Innovation et numérique

30.03.2012

Le billet du Forum - Le chemin des JO de Londres est pavé de bonnes poésies

Si tous les chemins mènent à Rome, c’est celui de la poésie qui conduit … aux Jeux Olympiques de Londres.  Un poème de chacune des 204 nations olympiques est lu chaque jour sur la BBC jusqu’à la clôture des Jeux Paraolympiques.

Un poème quotidien pour plonger dans le cœur de chaque nation olympique est lu à la BBC et repris par son réseau radiophonique, tel est l’initiative de la Scottish Poetry Library avec son projet, ‘The Written World’. En investissant la poésie,  la prestigieuse institution a voulu privilégier ‘une tranche de vie et de culture de chaque pays’. Depuis le 14 mars 2012, c’est le présentant de Guyane, "Like a Beacon" de Grace Nichols, qui a ouvert ce décompte d’un genre nouveau, couvrant 204 nations d’Afghanistan au Zimbabwe.

Bien évidemment, la sélection a été longue et délicate. Les règles pour être sélectionné sont larges. Les poètes peuvent être vivants ou morts mais ‘leurs mots doivent être réfléchis, drôles, lyriques ou passionnés, et les poèmes doivent peindre certains aspects de la vie locale’. Le projet avait besoin de poèmes qui étaient accessible instantanément et relativement optimistes, s’ils sont tristes ou à propos de perte. Les mots choisis doivent être équilibrés, les ténèbres avec un peu d’espoir aussi, dans l’esprit des Jeux 2012. ‘Ensemble ces poèmes décrivent un monde, non seulement unis par le sport, mais également par les émotions qui sont universelles et n’ont besoin de traduction que leur cœur. Les initiateurs assument le caractère subjectif de l’entreprise et les éventuelles polémiques qui pourront sortir ! Même si toutes les précautions ont été prises à travers des mois de lectures et de sélection avec l’aide notamment des Saison Poetry Library et la British Library de Londres.

Heureuse surprise, révélée au dernier Forum d’Avignon 2011,  c’est un poème de Tishani Doshi's "Homecoming" qui a été choisi pour l’Inde,  une ode à sa terre natale: "I forgot how Madras loves noise … How funeral processions clatter / down streets with drums and rose-petals, / dancing death into deafness".

Citons parmi la selection ; de Hollande, Hendrik Marsman's "Memories of Holland", du Danemark , Morten Søndergaard's "more and more Danes", Russie, Andrei Voznesensky's "Selling Watermelons", Niger "Raindrum" par Niyi Osundare, de Mauritanie "As the Child Looks On" par Saradha Soobrayen…  Chaque poème est lu par un auditeur qui a des liens familiaux avec le pays.

Pour en savoir plus ; chaque poème est podcastable après sa diffusion sur BBC et un twit permet de connaître le poème retenu par pays. @splwrittenworld .

Attention ! The Scottish Poetry Library n’a pas encore révélé le poème français ni anglais qui sera sélectionné. Lequel choisiriez- vous ? A vous lire.