Culture is future » Innovation et numérique

13.05.2015

Compte-rendu #ECIS 2015 : "Une stratégie tournée vers l'avenir pour la culture et la créativité de l'UE "

Rapport préliminaire du Sommet européen des industries créatives 2015 qui s'est tenu à Bruxelles le 11 mai 2015. Un rapport complet sera publié dans quelques semaines sur notre site.

 Plus de vingt intervenants, parmi lesquels le Commissaire européen à l'Education, à la Culture, à la Jeunesse et au Sport, Tibor Navracsics, ont assisté au Sommet des industries créatives européennes (ECIS), lundi 11 mai dernier à Bruxelles.

Comme son titre, “L'entrepreneur créatif culturel au XXIème siècle”, le suggérait, le Sommet a porté sur les nombreuses façons dont la culture et la créativité peuvent trouver “une réponse européenne alimentée par des valeurs européennes” aux défis numériques et mondiaux de notre temps (Dieter Gorny, Conseiller spécial pour l'économie numérique et créative auprès du Ministre allemand des affaires économiques et de l'énergie, dans son discours). Gorny faisait ainsi allusion à ce que le Commissaire de l'Union Européenne avait souligné auparavant, à savoir que "Les secteurs culturels et créatifs ont démontré une grande résilience pendant la crise  - ils ont en fait continué à croître - tout en stimulant la créativité et l'innovation d'autres secteurs."

Comme Tibor Navracsics l’a souligné lors de son discours, “le talent doit être considéré comme une ressource” et les réseaux créatifs doivent le promouvoir à grande échelle. Ce point a été démontré plus tard par l'intermédiaire des présentations de neuf membres d’ECBN, originaires de neuf pays européens, - parmi eux Zanda Tamulone, Ministère de la Culture de la République de Lettonie et Pier Luigi Sacco, Professeur d'Economie de la culture à Milan - qui ont exposé leurs "agendas nationaux pour les industries créatives en 2016".


En outre, les différentes sessions et échanges ont compris des contributions précieuses d’intervenants tels qu’Axel Ganz du Forum d'Avignon, Johanna van Antwerpen d’ECIA et du Conseil économique d’Amsterdam, Mehjabeen Price de Creative England, Lutz Engelke de TRIAD Berlin et Funda Celikel Esser du Joint Research Centre de Bruxelles (cf titre).

Funda Celikel Esser a présenté les travaux du Groupe de recherche sur les indicateurs composites (COIN), un partenaire important des décideurs de l'UE qui aide à façonner la politique et à suivre les progrès accomplis dans des domaines tels que la culture et de la créativité.

Lors de cette même session intitulée "L'Agenda européen de la recherche 2016: Spillovers culturels et créatifs", Richard Russell (Arts Council England) et Toby Dennett (Arts Council Ireland) ont présenté leurs travaux et ont annoncé un débat public sur le thème des spillovers culturels et créatifs. Il sera lancé via Wikispace le 11 Juin 2015. (http://ccspillovers.wikispaces.com)

La journée avait commencé par une réunion des membres d’ECBN qui a donné lieu au lancement d’un « Manifeste politique ECBN 2015 », dont la version originale a été publiée sur la page d'accueil d’ECBN mercredi 13 mai et qui sera débattue par le public européen jusqu'à la fin du mois de mai.

Au cours de cette réunion, un nouveau membre a également été accueilli par Bernd Fesel, Président d’ECBN : la Fondation Campus d'Italie, représentée par Enrica Lemmi. Bernd Fesel s’est d’ailleurs exprimé à propos de la croissance du réseau : "ECBN s’est imposé au cours des trois dernières années comme une plate-forme collaborative pour les industries créatives en Europe, représentant déjà environ 75% de ses effectifs à travers les principaux intermédiaires et organismes de 14 pays. Le Sommet des industries créatives européennes de cette année le montre clairement: les entrepreneurs créatifs culturels peuvent, et seront, entendus à Bruxelles. L’ECBN remercie tous ses membres et invités ainsi que ses partenaires (Forum d'Avignon) et soutiens (Etat de Rhénanie du Nord Westphalie; Creativ wirtschaft en Autriche) pour leurs contributions importantes dans le but d’atteindre cet objectif ".

Pour aller plus loin :