Culture is future » Innovation and digital

03.27.2013

David Lacombled's white card : One crisis, two threats ?

 

(There is no english version of this article for the moment)

Si l’on regarde avec un peu de recul la dernière rentrée littéraire 2012, au-delà des anecdotes liées à tel ou tel prix, c’est l’omniprésence du mot « crise » chez les éditeurs – petits et grands – et aussi chez les libraires qui l’a caractérisée. Une crise d’identité. Et, de fait, la rentrée littéraire a été moins consacrée à des auteurs d’avenir qu’elle n’a été source d’interrogations sur l’avenir du secteur. Car libraires et éditeurs voient leur horizon obscurci conjointement par deux menaces : la vente sur Internet et le livre numérique.

Néanmoins, je me refuse dans mon essai Digital Citizen a parler en terme d'opposition. Je pense que le numérique et le physique peuvent être complémentaires. Et que l'écrit saura parfaitement s'adapter et se développer grâce au numérique et aux écrans.
C'est pourquoi dans le projet MO3T que nous avons initié, nous veillons à associer les éditeurs et les libraires. Les libraires ont un rôle de prescripteur hors-pair qu'il faudra sauvegarder. J'ai été très sensible au papier tout à fait passionnant de Challenges sur la Librairie Mollat de Bordeaux. C'est pour quoi, je vous invite à le lire.

 

 

Photo credits : Ian Wilson sur Flickr