Culture is future »

08.13.2012

Article - Au-delà de la visite guidée, virtuelle ou pas, vers le musée sur mesure

Offrir à chacun la visite qui répond à ses attentes ; tel est l’enjeu des nouvelles technologies déployées par les musées du monde entier, alliant autonomie, interactivité et personnalisation.

Multipliant les innovations les  musées s’emparent  des nouveaux outils techniques pour attirer de nouveaux publics ou fidéliser les habitués, espérant ainsi remédier à l’image démodée et difficile d’accès qui leur est souvent reprochée. En marge des visites virtuelles de musées développées notamment par le Google Art Project s’inspirant des initiatives du Louvre ou du British Museum, les musées parient désormais sur la réalité ‘augmentée’ - animation et modélisation 3D, Wifi, QR Codes et autres applications mobiles - pour offrir des visites d’un type nouveau.

Poursuivre une politique de publics attractive

Ces nouveautés constituent l’une des réponses à un défi majeur : fournir à tous les publics la visite qu’ils désirent, privilégiant ainsi la demande plutôt qu’une politique de l’offre. Ces nouvelles technologies ne prolongent les traditionnels audio guides autour de trois services clés : plus d’autonomie, d’interactivité et de personnalisation. Dés 2009, une étude menée auprès des musées soulignait le rôle de l’audio guide comme étant la fourniture d’informations supplémentaires et complémentaires aux visiteurs (72%), l’émergence d’une expérience interactive (50%) et l’accès à une visite et une voix différentes (39%).

Loin des parcours tracés, vers une visite plus autonome

Le musée Smithsonian met désormais grâce à un partenariat avec Google, à la disposition de ses visiteurs munis de smartphones une cartographie et un système de localisation des 25 000 m2 d’exposition disponibles, leur permettant de mieux se repérer et d’être plus autonomes dans leur visite. L’application localise l’emplacement du visiteur, ainsi que les escaliers ou toilettes les plus proches et peut calculer sur demande des itinéraires dans le musée.

La recherche d’expériences toujours plus interactives et sensorielles

Le projet CultureLabs « Touch the sculpt » soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication, prévoit une expérimentation véritablement interactive pour l’instant sur une copie du bas-relief de l’anneau de Cluny. Grâce à des technologies innovantes en 3D, le visiteur pourra par le toucher déclencher des séquences sonores et lumineuses sur la sculpture elle-même en projetant la réalité augmentée.

Offrir à chacun la visite selon son profil, la réalisation d’un idéal ?

Dans la personnalisation du parcours, le musée Guimet franchit une étape supplémentaire : en répondant à un portrait chinois disponible sur l’application mobile et internet dédié à l’exposition « D’Asie et d’ailleurs » le visiteur peut découvrir en fonction de son profil  quelle culture asiatique lui correspond le mieux et ainsi en déduire le parcours le plus adapté à ses goûts.

 

Pour aller plus loin :

-        Un article du Club innovation culture sur le Louvre

-        Un article Cblog sur le British Museum

-        Un article du Club innovation culture sur le Smithsonian

-        Un article du Club innovation culture sur le musée Guimet