Newsletter
Juillet 2011
Convaincu que la culture nécessite un investissement personnel et collectif ? Envie d’en débattre ? Le Forum d’Avignon met à votre disposition :
Une veille web internationale sur l’espace « CULTURE IS FUTURE »
Des études internationales inédites et exclusives
Une newsletter mensuelle
Des vidéos, des interviews, des chiffres clés
Sur www.forum-avignon.org
Et vous propose de partager vos expériences et vos points de vue 
sur Google +, Facebook et Twitter.

Vos commentaires, contributions et propositions sont importants !


Sommaire

Présentation de l’étude 2011 : référencement et prescription des contenus culturels sur Internet
Les points de vue : interviews de Mats Carduner, Fifty-Five, Marc Tessier, Vidéo Futur, et Annina Svensson, Spotify
CULTURE IS FUTURE !
• Le Forum d'Avignon sur Internet


Présentation de l’étude 2011 : référencement et prescription des contenus culturels sur Internet

L’objectif de l’étude 2011 de L’Atelier BNP Paribas pour le Forum d’Avignon est d’analyser les nouveaux mécanismes de référencement de l’offre culturelle et d’observer la façon dont ils influencent l’accès à la culture afin d’apporter aux acteurs de la culture, des pistes de réflexions ou d’actions susceptibles de les aider à mieux comprendre, gérer et utiliser ces nouveaux mécanismes.
En plus des moteurs de recherche et réseaux sociaux, qui constituent les « tendances lourdes » du référencement et de la prescription sur Internet, l’étude se penchera également sur les « signaux faibles » en matière de référencement et prescription, par exemple les sites d’achat groupé, le développement de la géolocalisation, l’émergence de services spécialisés dans la vidéo, la musique …
Parmi les questions abordées :
Les nouveaux mécanismes de référencement et de prescription permettent-ils de valoriser la diversité de l’offre ou au contraire concentrent-ils la demande sur les bestsellers ?
Quel est le coût de l’accès aux canaux de prescription sur Internet ? Quelle est leur performance par rapport aux médias traditionnels ?
Comment faire cohabiter les différents modes de prescription à l’ère numérique ? En quoi le référencement des contenus culturels permet-il  de favoriser la diversité ?
En savoir plus sur les débats 2011 du Forum d'Avignon
En savoir plus sur l'édition 2011 du Forum d'Avignon


Les points de vue

Le Forum d’Avignon, en partenariat avec l’Atelier BNP-Paribas mène des entretiens afin d’enrichir l’étude « Nouveaux prescripteurs, nouveaux référencements pour les contenus culturels » qui paraîtra en Novembre 2011.

Mats Carduner, président de fifty-five

Mats CardunerQuel est l’objectif de l’entreprise fifty-five ?
55% des personnes qui se rendent dans un magasin en ressortent en ayant effectué un achat. Sur Internet, ce taux de « conversion » est inférieur à 2%. L’objectif est d’améliorer ce chiffre, à savoir augmenter le nombre d’internautes qui deviennent acteurs au sein du site internet : la consultation de contenu, l’engagement avec la marque, l’acte d’achat, ou encore le développement de la relation-client.
L’entreprise fifty-five a été fortement influencée par Google – l’aiguilleur de trafic sur Internet – après les constats suivants : la publicité apporte du trafic de manière relativement efficace, mais le visiteur, une fois sur le site, ne « transforme » pas. Il y a une perte d’efficacité une fois l’acquisition d’audience réalisée. Par ailleurs, les canaux d’acquisition sont de plus en plus nombreux, poreux et complexes à appréhender. Il s’agit ainsi de déterminer si le trafic atteint l’objectif de conversion d’une entreprise et si cette conversion n’est pas facturée plusieurs fois à l’entreprise.
Les autres questions posées à Mats Carduner : Selon vous, quels sont les principaux mécanismes utilisés pour référencer les œuvres et services culturels ? Dans quelle mesure l’offre culturelle doit-elle se structurer en fonction des nouveaux mécanismes de référencement et de prescription ? Les médias sociaux redonnent-ils une forme humaine à la prescription ?
Lire l’intégralité de l’interview en ligne


Annina Svensson, Country manager, Spotify France

Quel est le rôle de Spotify dans le référencement et la prescription des œuvres ou services culturels ?
Les deux fondateurs de Spotify, Daniel Ek, ancien directeur technique de Stardoll et multi entrepreneur, et Martin Lorentzon, cofondateur de TradeDoubler, ont eu l’envie de créer une alternative viable au piratage sous  la forme d’un accès étendu au plus large catalogue possible. Dès 2006, ils ont donc travaillé au développement de leur logiciel et à la négociation des droits avec les majors, les labels et tous les ayant droits.
Aujourd’hui Spotify est une plateforme de musique complète qui permet l’écoute de musique en continu (streaming) et le téléchargement de musique à l’unité ou en nombre dans un catalogue extrêmement conséquent. Spotify dispose en effet à ce jour des catalogues des 4 majors et de plus de 30 000 labels indépendants. Spotify est aujourd’hui l’une des plateformes de musique les plus exhaustives du marché avec son accès à plus de 13 millions de titres dans tous les styles musicaux.
Les autres questions posées à Annina Svensson : Quels sont les principaux mécanismes utilisés par Spotify pour référencer ou prescrire les œuvres et services culturels que vous proposez ?  Quel est le modèle d’affaires de Spotify ? Dans quelle mesure votre offre culturelle se structure-t-elle en fonction des nouveaux mécanismes de référencement et de prescription ?
Lire l’intégralité de l’interview en ligne

Marc Tessier, Président de Video Futur Entertainment Group SA

Marc TessierQuel type de référencement propose un éditeur de VoD ? Y a-t-il plusieurs types d’offres et différentes manières de prescrire ?
Le secteur de la VAD n’est pas exemplaire en matière de référencement et de moteur de recommandation. Il y a peu d’innovations déterminantes, que ce soit en mode transactionnel (à l’acte) ou par abonnement (SVOD).
Certains font un effort d’éditorialisation ou se spécialisent sur tel ou tel genre. Mais dans l’ensemble, l’internaute est critique vis-à-vis des offres présentées : pas assez de choix, propositions lacunaires, catalogues trop restreints, films carrément absents, quel que soit le site visité.
Nous parvenons au terme d’une période de 5 ans pendant laquelle les acteurs (en particulier les principaux studios US et les producteurs européens) ont clairement privilégié le marché du DVD, de loin le plus rémunérateur pour les ayants-droit. Songez que le tarif d’un visionnage VAD sur 48h est plus ou moins celui d’une location DVD il y a 5 cinq ans : l’immatériel au prix du physique, c’est un cas unique dans le domaine des biens culturels!! D’où des modèles d’affaires souvent déficitaires, en tout cas en deçà des perspectives communément envisagées.
Les autres questions posées à Marc Tessier : Selon vous, quels effets majeurs les réseaux numériques ont-ils sur la façon dont sont référencés les produits et services culturels ? Dans quelle mesure votre offre culturelle se structure-t-elle en fonction des nouveaux mécanismes de référencement et de prescription ?

CULTURE IS FUTURE !

Toujours plus loin – Musique - Grandcrew, des concerts et une expérience en ligne de qualité et à petit prix : vers un nouveau modèle d’affaires ?
Grand CrewCrée en 2008 par Christopher Esclapez, ingénieur franco-américain passionné de musique, le site GrandCrew propose des centaines de concerts filmés.  Ce projet innovant permet après une simple inscription de (re)vivre des concerts en vidéo. Utilisateurs, fans, artistes, labels peuvent depuis leurs profils télécharger ou écouter en streaming des concerts et des enregistrements musicaux, parfois même diffusés en direct.
Lire l'intégralité de l'article

Toujours plus loin – La British Library ouvre ses portes à Google : deux siècles de documents prochainement numérisés
British Library40 millions de pages d'une des plus grandes collections au monde d'ouvrages, pamphlets et revues sera bientôt disponible sur Internet. En effet, la British Library, la bibliothèque nationale britannique, a annoncé le 20 juin dernier un programme de numérisation de 250 000 livres dans le cadre d'un accord avec Google Books.
Lire l'intégralité de l'article

Toujours plus loin – The social Netbook : Livre augmenté recherche réseau social 
BooksAlors que Facebook proposait déjà de créer votre « bibliothèque visuelle » pour  lister et recommander à vos amis tous les livres que vous aviez lus, les réseaux sociaux spécialisés dans les livres se multiplient. 
Lire l'intégralité de l'article



Toujours plus loin – Le développement de l'édition numérique en Chine
Bien qu’initié tardivement, le développement de l’édition numérique connait un essor rapide en Chine. Les chiffres publiés pour l’année 2009 le confirment : la valeur de la production annuelle dépasse ainsi pour la première fois celle de l’édition traditionnelle, avec un montant de 79.94 milliards de yuan,  soit près de 50% de plus qu’en 2008.
Lire l'intégralité de l'article

Toujours plus loin – Qui est Richard-David Precht ?
PrechtParmi les intellectuels contemporains, Richard David Precht se singularise par le statut qu’il revendique : il faut « accepter le mandat du philosophe, qui consiste à ouvrir les disciplines et à s'intéresser aux sujets importants pour la société. » Lire l'intégralité de l'article



Toujours plus loin – Numérisation : la nouvelle renaissance du Comité des Sages
EuropeanaDans un rapport intitulé « la nouvelle Renaissance », le comité des Sages recommande un effort accru de la part des pays européens afin de mettre en ligne les collections de leurs bibliothèques, archives et musées. Le groupe de réflexion de haut niveau sur la numérisation du patrimoine culturel européen, composé de Maurice Lévy, Elisabeth Niggemann et Jacques de Decker,...
Lire l'intégralité de l'article

Toujours plus loin – Réseaux sociaux
réseaux sociauxLes sites de réseaux sociaux font désormais partie intégrante de la vie sociale des nouvelles générations. Dans ce paysage, Facebook occupe une place particulièrement importante, sorte de pionnier devenu, en 6 ans, un acteur majeur sur ce segment de marché.
Lire l'intégralité de l'article



LE FORUM D’AVIGNON SUR INTERNET
WWW.FORUM-AVIGNON.ORG

Le Forum d’Avignon sur Internet : études 2009 et 2010 disponibles en ligne, vidéos, photos, …
• Continuez à vous informez sur le nouveau site Internet : suivez toutes les actus et la revue de presse.
• Regardez les vidéos sur le site Internet et YouTube
• Rejoignez la communauté du Forum d'Avignon sur Google +, Facebook et Twitter
• Contribuez à la page Wikipedia
• Les partenaires 2010 du Forum d'Avignon
Pour plus d’informations, contactez-nous : forum-avignon@forum-avignon.org