Culture is future » Innovation et numérique

24.08.2011

Toujours plus loin - Hephaistus ou la fin des mystères du Mécanisme d’Anticythère

anticythereEn 2005, le groupe de recherche HPDST de l’Institut de recherches néohelléniques d’Athènes réactualise les recherches menées sur le Mécanisme d’Anticythère, actuellement exposé au Musée archéologique d’Athènes. Ce vestige de bronze, de la fin du IIe siècle av. JC, est une horloge astronomique à l’ingénieuse complexité mécanique (repêché au large de l’îlot d’Anticythère en 1901).

La création du programme de recherche européen, Hephaistus, avait pour objectif de rendre la recherche accessible à un large public tout en établissant un véritable réseau de travail et de diffusion à l’échelle européenne. L’exposition Anticythère qui s'inscrit dans une démarche à but non lucratif a pu être montée avec une subvention européenne de 100 000 € et le mécénat de la société horlogère suisse Hublot. Son budget total se monte à plus de 400.000€.

L’exposition circulera jusqu'en 2012, sous différentes formes, sur 8 destinations : Athènes, Paris, Liège, Poellau, Barcelone, Belgrade, Pavie, Bâle. Au total, plusieurs centaines de milliers de visiteurs sont attendus.

Elle met en évidence le génie de cette machine et sa fascinante atemporalité, entrecroise les problématiques d’astronomie, d’ingénierie et de civilisation grecque antique, adapte le savoir à un public large et jeune. Les expositions dans des musées, des centres de recherche ou bibliothèques sont accompagnées d’ateliers ludiques pour les jeunes et de conférences de chercheurs.

Le projet Anticythère s’appuie sur un réseau européen solide d’universitaires, conservateurs, producteurs et cinéastes, qui relaie l’équipe grecque à l’étranger. Il concrétise la nécessaire symbiose entre les chercheurs travaillant à l’exhumation et la restauration du patrimoine et ceux qui travaillent à l’entretien de sa mémoire. La petite équipe grecque a ainsi mobilisé des compétences polyvalentes en recherche, commission, interprétariat ou encore gestion, typiques de l’organisation d’un projet dynamique avec assez peu de moyens.

Pour en savoir plus


Une contribution de l'ESC Dijon/Diane Pradal