Culture is future » Attractivité des territoires et cohésion sociale

22.06.2011

Toujours plus loin - Gorée, opportunités et dangers d’une île « vitrine » du Sénégal

goréeL’île de Gorée, c’est un rocher et une langue de sable, 18 km² plantés dans la rade de Dakar, dont la lourdeur du passé n’a d’égale que la richesse culturelle contemporaine. Lieu de mémoire avant tout, l’île, classée patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, figure aux circuits proposés au Sénégal par la plupart des tours operators. Elle accueille en flots quasi-continus des visiteurs provenant des cinq continents.

Dans un souci de respect du lieu, de son histoire, et de la nécessité d’entretenir la mémoire qui y est attachée, les pouvoirs publics ont tenus à former des guides parmi la population locale afin de raconter Gorée à ces gens de passage, simples visiteurs ou « pèlerins » à la recherche de ressourcement. L’île est aussi un repère d’artistes, pour qui l’Histoire, le patrimoine bâti, la nature et le calme du lieu sont autant de sources d’inspirations et de réflexions. Le tourisme culturel est donc ici à même de remplir ses diverses fonctions : éducative, de mémoire et de préservation du patrimoine et de la créativité artistique. Toutefois, faute de moyens de contrôles efficaces, de nombreux guides informels et « artistes-copistes », au talent discutable, viennent folkloriser le riche patrimoine historique et culturel de Gorée. Cet élément dissuade la plupart des visiteurs, désormais à la recherche d’authenticité, de rester plus d’une journée sur place. En effet l’authenticité est aujourd’hui un facteur déterminant d’attractivité touristique d’un territoire, et particulièrement pour le patrimoine architectural qui contribue grandement au dépaysement des visiteurs. Gorée, en tant que « village historique » quasi-intégralement préservé, s’inscrit donc dans une véritable dynamique de développement du pays. Il est ensuite de la responsabilité des pouvoirs publics, tant à l’échelle municipale que de l'État, de prendre les mesures adéquats pour pérenniser cette impulsion économique.

Pour en savoir plus : 

Xinhuanet, Synthèse du plaidoyer pour la préservation du patrimoine architectural en Afrique, 27 décembre 2010

Fiorella Dallari (resp.), Développement local et hébergement chez l’habitant, Île de Gorée-Sénégal, 4e prix du développement durable touristique, 2004

 

Crédits photographiques : CC-by-sa ; Manu25

Une contribution de l'ESC Dijon / Jérémie Cauët