Culture is future » Attractivité des territoires et cohésion sociale

15.06.2011

Toujours plus loin : Après la révolution, la relève de la Culture tunisienne

tunisian flagLes festivals gratuits commencent à réapparaître en Tunisie après la révolution du Jasmin de janvier. Le premier étant « Doc à Tunis », qui, en avril dernier, a rassemblé un large public devant des documentaires sur les révolutions tunisienne et égyptienne. Le Festival de Danse de Tunis, quant à lui n'a pas connu un si grand succès. La question des publics est donc encore loin d'être résolue.

Car après le totalitarisme de Ben Ali, c’est celui des islamistes fondamentalistes qui menace cet essor culturel, eux qui s’opposent à toute forme de spectacle. Lors du Festival de Danse, des fanatiques se sont en effet réunis pour barrer l’accès au théâtre ; ils ont cependant été dispersés par la police. 

 On peut pourtant se réjouir de ces initiatives, qui témoignent d’un regain de dynamisme culturel après des années d’oppression. Cette nouvelle garde de danseurs, de chorégraphes et plus généralement d’artistes Tunisiens, est le reflet de l’évolution des mentalités, particulièrement au sein de la jeunesse du pays.  C’est donc avec optimisme que l’on accueille ces festivals ; manifestations de la liberté d’expression qui continuent de forger le sens critique et politique d’une jeunesse tunisienne qui a étonné le monde entier de par sa témérité.

Pour en savoir plus

 

Crédits photographiques : paul appleyard

Une contribution de SciencesPo. Paris / Cécile Schublin