Culture is future » Innovation et numérique

12.05.2016

START-UP CULTURELLE DE LA SEMAINE : Small Bang

Cette semaine dans le cadre de son e-feuilleton sur l’entreprenariat culturel, alors que s’ouvre le 69e Festival de Cannes, le Forum d’Avignon présente la start-up Small Bang, un studio transmédia natif qui conçoit des contenus qui se déploient sur différents types de supports, digitaux ou physiques : films, animations…

Quel est votre projet d’entreprise ?

Small Bang est un studio de création fondé par Pierre Cattan en 2012 qui se définit volontiers comme un orchestre interactif, un laboratoire des innovations culturelles et citoyennes qui place l’expérience humaine au cœur du parcours narratif et digital.
Depuis 4 ans, Small Bang produit des expériences qui relient les mondes physique et numérique. De la science participative de BirdLab aux balades cinéma géolocalisées de Cinemacity, en passant par la bande défilée Phallaina, nous cherchons à explorer les nouvelles formes de narration spatialisée et interactive. Depuis Cinemacity, en 2013, nous gardons un lien très fort avec le cinéma. Nous avons produit, fin 2015, Morphosis un jeu documentaire qui accompagne le dernier film de Jacques Perrin, Les Saisons, sorti en janvier 2016. Entre la série animée et le jeu vidéo, Morphosis s’adresse à une cible familiale et permet aux utilisateurs de tout comprendre sur l’évolution des écosystèmes de la fin de l’âge de glace à aujourd’hui. Co-produit par Galatée Films et France TV, également producteurs du film Les Saisons, et financé par Pathé (distributeur du long-métrage) et le CNC, Morphosis est une véritable création originale qui prolonge l’univers du film de Jacques Perrin.

A quel(s) défi(s) faites-vous face actuellement ? 

Les projets actuellement en développement dans le studio devraient nous permettre de pérenniser notre activité et de prolonger nos explorations. Ce sont des projets hybrides, cherchant les zones de frottements innovantes, mariant des univers iconoclastes comme la linguistique, le roman graphique, la spiritualité, la philosophie, les sciences quantiques, la danse, la permaculture, la mythologie, les narrations et la connaissance. Le grand écart entre “Demain” et “Minecraft”. Ce sont des projets dans lesquels le cinéma comme langage et comme véhicule émotionnel est constamment présent. Le défi majeur que nous relevons pour notre développement, c’est finalement de réussir à joindre des territoires qui s’ignorent ou ne se fréquentent pas, des professions, des disciplines et des cultures qui ne demandent qu’à se mélanger pour rendre fertiles des projets un peu fous mais qui sont devenus faisables. C’est un  travail que le cinéma s’est toujours efforcé de faire en racontant le monde, et c’est un peu à la manière des cinéastes que nous vivons nos pratiques. Le défi repose aussi sur un grand effort de clarté dans nos projets, et de qualité de dialogue avec nos partenaires et interlocuteurs. Enfin, nous souhaitons plus que jamais nouer un dialogue constant avec les audiences, actives et réactives, qui se mobilisent aussi dans la société, au quotidien. 

Que signifie être un entrepreneur culturel ?

Small Bang est profondément amoureux de la culture sous toutes ses formes : populaire, académique, subversive, reconnue ou défendue, mainstream ou de niche. Être un entrepreneur culturel, c’est pour nous orienter nos projets vers des modèles économiques innovants et vertueux. Ces modèles doivent devenir autonomes financièrement tout en permettant une grande accessibilité pour les utilisateurs, aussi bien en terme d’usage que de coûts. Pour y parvenir, il faut oser et créer des points de contacts entre le monde de la culture au sens classique et celui de l’économie collaborative ou des productions interactives par exemple. Il s’agit donc de créer de nouveaux modèles qui créent des œuvres et des emplois, offrant de nouvelles expériences culturelles à un public large.

Crédit Photo © Jean-Fabien Leclanche

Suivez Small Bang sur… Websitefacebooktwitter

Le e-feuilleton du Forum d’Avignon sur les start-ups culturelles

Chaque semaine, le Forum d’Avignon met à l’honneur une start-up culturelle.

Ce feuilleton s’inscrit dans les travaux du Forum d’Avignon depuis début 2015 sur l’hybridation des modèles économiques dans les industries culturelles et créatives. Il vise aussi à illustrer un manifeste pour l’entreprenariat culturel qui est en cours de rédaction.

Pour suggérer une start-up culturelle, envoyer à forum-avignon.org@orange.fr :

- Une réponse synthétique (en français et anglais) à ces trois questions :

  • Quel est votre projet d’entreprise ?
  • Quel défi êtes-vous en train de relever actuellement pour votre développement ? 
  • Que signifie être entrepreneur culturel ?

- Un lien vers une vidéo qui présente votre projet

- Une photo en HD de votre équipe + logo

- Votre titre et lien vers votre site, facebook et twitter