Culture is future » Innovation et numérique

19.05.2016

START-UP CULTURELLE DE LA SEMAINE : Artelia Editions

Dans le cadre de son e-feuilleton sur l’entreprenariat culturel, le Forum d’Avignon vous fait découvrir : ARTELIA Editions, une maison d’édition spécialisée dans les beaux livres d’art, d’histoire, d’architecture et de patrimoine. Elle valorise des sites emblématiques dans toute la France, des lieux mythiques, des artistes émergents ou plus connus. 

Quel est votre projet d’entreprise ?

Artelia est une maison d’édition spécialisée dans les beaux livres d’art et d’histoire. Nous souhaitons valoriser le patrimoine français et permettre aux lecteurs connaisseurs comme aux novices de mieux appréhender le patrimoine. Notre objectif vise à sensibiliser tous les publics : aussi bien ceux qui visitent le site en question, que ceux qui le découvrent dans une librairie éloignée. Pour cela, nous travaillons aussi bien avec des musées, des châteaux, des hôtels, qu’avec des zoos, des jardins naturels, etc. Chaque structure dispose d’un ouvrage qui lui est entièrement dédié où nous présentons son histoire, son architecture et son activité actuelle. 

A quel(s) défi(s) faites-vous face actuellement ?

Nous veillons à maintenir les prix les plus abordables possibles. L’opération s’avère complexe face aux prix serrés des grosses maisons d’édition. Nous avons mis en place différents formats (beau livre, medium, poche, panoramique) afin de satisfaire tous les goûts et les budgets. Artelia souffre d’un déficit de notoriété que nous corrigeons par une prospection assidue des lieux. Nous travaillons sur différents canaux de communication pour asseoir notre réputation. Notamment, nous organisons pour chaque sortie d’ouvrage des événements en présence d’auteurs (conférences de presse, soirées cocktail). Enfin, nous retravaillons actuellement notre site web pour rendre notre contenu plus riche et attractif.

Que signifie être un entrepreneur culturel ?

Pour Artelia, agir comme un entrepreneur culturel suppose un énorme investissement ! Notre action ne relève pas des biens de première nécessité mais c’est vers nous que se tournent les gens durant leur temps libre : lecture, visites, etc. Vaste paradoxe indiquant le besoin de culture. Pour financer nos ouvrages, nous devons composer à la fois avec le pouvoir d’achat des structures et celui de nos lecteurs finaux. La complexité de notre travail réside dans la vérification des points de ventes déjà existants et l’évaluation des différences de moyens des structures. Notre flexibilité est garante du bon financement nos ouvrages. 

Crédit Photo © ArteliaEditions

Suivez Artelia Editions sur… Websitetwitter, facebook

Le e-feuilleton du Forum d’Avignon sur les start-ups culturelles

Chaque semaine, le Forum d’Avignon met à l’honneur une start-up culturelle.

Ce feuilleton s’inscrit dans les travaux du Forum d’Avignon depuis début 2015 sur l’hybridation des modèles économiques dans les industries culturelles et créatives. Il vise aussi à illustrer un manifeste pour l’entreprenariat culturel qui est en cours de rédaction.

Pour suggérer une start-up culturelle, envoyer à forum-avignon.org@orange.fr :

- Une réponse synthétique (en français et anglais) à ces trois questions :

  • Quel est votre projet d’entreprise ?
  • Quel défi êtes-vous en train de relever actuellement pour votre développement ? 
  • Que signifie être entrepreneur culturel ?

- Un lien vers une vidéo qui présente votre projet

- Une photo en HD de votre équipe + logo

- Votre titre et lien vers votre site, facebook et twitter