Culture is future »

30.04.2014

"Spider-Man, Captain America, sauveurs du monde et du cinéma ?" par Olivier Le Guay sur le Huffington Post

645 millions d'euros de recettes en quatre semaines d'exploitation pour le second volet de Captain America, la sortie de The Amazing Spider-Man 2, des expositions, des livres, des détournements dans la publicité par Evian et Oasis... Si certains les trouvent encombrants, les super-héros gardent pourtant tous leurs super-pouvoirs sur les consommateurs. Et (se) promettent un bel avenir. Le filon serait-il inépuisable?

Une hybridation (voir mutation) économique et populaire. Au-delà de la BD et du cinéma, ces purs produits de l'entertainment américain ont changé de statut en mutant en de (super) modèles économiques: d'icônes pop, incarnant la culture de masse mondialisée, ils sont désormais des marques multi-supports (écran, jeux et papier) valorisées en catalogue. 

A lire en intégralité sur le Huffingtonpost.fr