Culture is future » Innovation et numérique

21.11.2012

SensCritique.com : L’expertise de l’internaute

Au centre des questionnements du Forum d’Avignon: le rôle et l’impact des nouvelles technologies et du numérique sur la culture.  A l’heure du développement exponentiel de l’industrie des smartphones et autres tablettes, ainsi que du succès grandissant du web 2.0 et des réseaux sociaux, la place de la culture sur la toile n’a jamais été autant discutée et disputée.

Créé par Kevin Kuipers, Guillaume Boutin et Clément Apap, Sens Critique a vu le jour sur la toile en version béta (accessible sur invitation) en mars 2010. Ouvert au grand public le 1er décembre 2011 il est souvent présenté comme LE réseau social culturel ou bien encore le « Facebook de la Culture ». La page d’accueil du site donne le ton : « Découvrez, notez et partagez films, livres, jeux, séries, BD et musique ».

Son principe de fonctionnement est relativement simple. Après s’être créé un compte, l’utilisateur doit se créer un réseau de personnes à « suivre ».

Reprenant le système de Following/Followers de Twitter, il s’agit de sélectionner les « profils culturels » qui semblent intéressants et de s’abonner au flux d’actualités de cet « éclaireur ».

Outil culturel participatif, il permet de traiter de culture de façon ludique. Pour cela, l’internaute attribue une note sur 10 aux films, livres, jeux etc. qui l’ont marqué. Il a également la possibilité d’écrire des critiques. De ce fait l’utilisateur affiche ses goûts,  impressions et attentes en matière de culture.

Un peu à la manière d’autres réseaux sociaux de renom, un compte Sens Critique renvoie une certaine image de l’individu, c’est pour cela que l’on peut parler de « profil culturel ».

Au-delà de la simple image qui transparaît s’observe un phénomène hautement intéressant : la notion de partage de conseils (ou réseaux de conseils).

Surfant sur le succès des applications et sites participatifs où les internautes partagent impressions et conseils sur les restaurants ou l’hôtellerie (LaFourchette), leurs sorties, les lieux qu’ils fréquentent (Foursquare, Google+) ou bien encore l’information (Scoop It, Le Plus), Sens Critique donne la parole aux internautes qui pour certains, s’en emparent avec un certain talent.

En choisissant les profils à suivre, ils se créent leur propre réseau de conseils. Du mal à trouver un film intéressant à voir, un CD à offrir, une nouvelle série pour occuper les dimanches pluvieux ? Sens Critique est un outil de référence pour parvenir à faire son choix en permettant de se renseigner avant de consommer et surtout de savoir ce que d’autres en ont pensé. Les œuvres les plus appréciées et les mieux notées étant mises en avant. D’une manière générale, que ce soit parmi le contenu présenté sur la page d’accueil ou celui des éclaireurs de son réseau, il est difficile de ne pas se laisser tenter par la découverte de nouveaux horizons culturels.

 

Sens Critique propose ainsi une voie alternative aux critiques de métiers et aux médias de grande écoute en organisant et facilitant des échanges de pairs à pairs. La critique populaire prend donc ici véritablement son essor et restitue ainsi un certain pouvoir au peuple.

Mais l’expertise des internautes s’oppose-t-elle ou complète-t-elle celle des professionnels ? Malgré toute l’émulation intellectuelle inhérente à ce type de partage, peut-on réellement se passer de l’apport des critiques professionnels ?

 

Une contribution de l’Université d’Avignon et des pays de Vaucluse, par Elena Winterhalter.