Culture is future »

26.09.2014

Revue du web - 26/09/2014

Le partage des données sera le moteur des smart cities

Seul un partage des données entre les acteurs d’un même écosystème urbain permettra de résister aux géants du net ont insisté les intervenants de la session du Forum d’Avignon@Paris, le 19 Septembre, dédiée aux Smart cities. Un partage actif de la data permettra de franchir une nouvelle étape, centrée sur les besoins du citoyen et ses interactions avec la ville. C’est aujourd’hui qu’il faut agir pour rassembler les acteurs tout en veillant aux libertés fondamentales. 


La future smart city se construira autour de vous et de ce que vous laisserez sur Internet

Le modèle actuel des Smart cities qui se considère comme une ramification d’Internet urbaine et connectée  n’est plus approprié. Il  en exclut le composant essentiel, vous, le citoyen numérique. Vous n’êtes pas seulement un accessoire sinon la raison d’être de cet écosystème.  Aucune vision de la ville, soit-elle smart ou autre, ne peut faire autrement que de vous placer en son centre. 

Lire sur forbes.com

Smart City : La cartographie des émotions au service de la politique urbaine

En plaçant des capteurs précis pour saisir l’interaction concrète des citadins avec leur ville, la politique urbaine va pouvoir travailler au niveau du ressenti individuel du stress. Ceci annonce une étape nouvelle dans l’appropriation de l’urbanisme par les citoyens grâce à la concentration d’un nombre de données colossales, géo-localisées et dynamiques. 

Lire sur atelier.net

Le Crowdsourcing comme levier pour favoriser l’engagement citoyen des Millennials au sein de leurs villes.

Les villes américaines sont en plein boom. Pourtant leur renaissance passe d’abord par un condensé de projets ingénieux et d’idées novatrices. Ce pourrait être l’utilisation du crowdfunding comme d’un exalteur d’urbanisme. En effet, il pourrait servir non seulement à lever des fonds mais aussi à comprendre où et comment utiliser l’argent public à bon escient. 

Lire sur huffingtonpost.com

Objets connectés : flux de data sur la ville

Après avoir révolutionné la vie de ses habitants, les technologies de l'information prennent possession des rouages de la cité. Aujourd’hui toutes les grandes villes de la planète semblent autant de mines d'or potentielles pour les opérateurs high-tech, où l'ensemble des infrastructures pourront être numérisées, communiquer entre elles et mettre à la disposition des citoyens comme des décideurs une masse prodigieuse d'informations.

Lire sur capital.fr

Les villes de demain seront-elles équipées de lampadaires épiant nos moindres gestes ?

Imaginez qu’une application puisse indiquer aux cambrioleurs où se situent les meilleurs quartiers pour commettre leurs délits. Pour dire vrai, ce ne serait pas si compliqué, il suffit de recenser les données publiques faisant état des revenus moyens, de la fréquence des crimes et des incidents reportés dans un quartier précis.  Cette application non seulement existe mais a même gagné le premier prix de la catégorie « safety » au hackaton d’Amsterdam, il y a quelques années.  Heureusement pour les citoyens et les policiers néerlandais, cette application n’a jamais vu le jour. Et si une application de ce type venait à être commercialisée ?

Lire sur bbc.com

Crédit photo : Jordi Escuer