Culture is future »

12.09.2014

Revue du web - 12/09/2014

La vie privée devient-elle un luxe ou reste-t-elle un enjeu collectif ?

Chaque jour se produisent des entorses sur  la vie privée des stars et du commun des mortels via internet. N’en déplaisent aux marchands ou aux Etats,  la vie privée reste un sanctuaire à préserver.  Les internautes peaufinent leurs ripostes.


La vie privée n'est pas morte, elle est devenue collective

Paramètres Facebook qui changent, photos de stars piratées sur iCloud... la notion de vie privée n’existe plus sur internet. Faux, répond le sociologue Antonio Casilli. Et ceux qui disent le contraire le font pour des raisons idéologiques et mercantiles.

Lire sur lexpress.fr

Les gouvernements devraient-ils faire plus afin de protéger la vie privée en ligne ?

The Economist le croit. Ces peurs sont-elles justifies ? Les préoccupations concernant la vie privée peuvent-elles être mieux prises en compte grâce à de plus grand efforts afin d’éduquer le publics sur les risques du partage d’informations sur le net et en renforçant les lois actuelles ?

Lire sur economist.com

Le débat sur la vie privée en ligne est déjà obsolète.

Ceux qui recommandent une vie privée individuelle étanche au maximum sont peu enclin à céder du terrain à ceux qui argumentent en faveur d’une ouverture élargie, et vice-versa.   Mais alors que ce débat fait rage et qu’aucun dénouement ne semble en vue, les consommateurs continuent de faire des choix influençant jusqu’aux termes du débat. En fait, la question même de savoir jusqu’où la vie privée peut être affiché sur Internet devient de plus en plus hors de propos.

Lire sur bullishdata.com

Le débat sur la vie privée n’en est pas un sur l’anonymat mais sur le contrôle.

Alors que le gouvernement des Etats-Unis s’immisce dans la vie des citoyens et que le piratage des mots de passes et des comptes des consommateurs  occupent une grande partie du débat sur la vie privée, le véritable souci se tapis dans l’ombre à l’abri des regards.

Lire sur forbes.com

Le débat sur la vie privée n’en est pas un sur l’anonymat mais sur le contrôle.

Alors que le gouvernement des Etats-Unis s’immisce dans la vie des citoyens et que le piratage des mots de passes et des comptes des consommateurs  occupent une grande partie du débat sur la vie privée, le véritable souci se tapis dans l’ombre à l’abri des regards.

Lire sur lefigaro.fr

 

Crédit photo