Qui est Laurence Marchand ?

A 17 ans Laurence Marchand fait ses premières armes  au Festival de Musique ancienne de Saintes, sa ville natale et décide alors de consacrer sa vie professionnelle à la musique.

Elle commence sa carrière en 1990 au sein du service mécénat de la Caisse des Dépôts et consignations pour la création d’Alliances Opéras (réseau de coproductions lyriques français et international) puis de l’Orchestre National d’Ile-de-France.

En 1991 elle devient Administratrice de La Chapelle Royale-Orchestre des Champs-Elysées et du Festival de musique ancienne de Saintes. Elle contribue alors au rayonnement de ces formations au niveau régional, national et international et à la conclusion d’accords de mécénat importants (Fondation France Telecom, Hennessy…)

Entre 1995 et 1999, elle développe pour l’agence artistique internationale IMG Artists du groupe Mac Cormack les productions du Théâtre Mariinsky / Valery Gergiev, de John Eliot Gardiner, Sylvie Guillem, Yehudi Menuhin et d’autres formations symphoniques internationales à travers le monde. Elle acquiert au sein de ce groupe privé anglo-saxon de solides compétences en gestion et optimisation de l’économie des spectacles et une réelle ouverture sur un réseau international.

En 1999, Laurence Marchand rejoint Jean-Pierre Brossmann en tant que Déléguée générale de production au Théâtre du Châtelet. Elle s’appuie sur son réseau artistique et institutionnel international et ses capacités de gestion issues du monde de l’entreprise privée pour manager de façon créative une programmation lyrique, musicale et chorégraphique s’appuyant sur un vaste réseau de coproductions (Staatsoper Berlin, Théâtre Mariinsky Saint-Pétersbourg, Bunkamura Tokyo…) et lancer une politique audiovisuelle très dynamique dans un contexte d’optimisation des coûts. Elle sert alors des productions associant des artistes tels Robert Wilson, Laurent Pelly, John Neumeier, Pina Bausch, Valery Gergiev, John Eliot Gardiner, Thomas Hampson, Karita Mattila, entre autres, et tisse avec eux des liens privilégiés.

Avec Jean-Luc Choplin nommé en 2006, Laurence Marchand contribue en tant que Directrice de la production et de la coordination artistique à la création d’un nouveau concept de programmation « populaire et sophistiquée » ouvrant l’opéra à d’autres univers artistiques : compositeurs et arts contemporains, cinéma, cultures du monde, arts numériques, « réhabilitation » des grands classiques de la comédie musicale. Le Théâtre du Châtelet remporte son pari d’augmentation et de renouvellement du public. Le réseau de coproductions est conforté et ouvert à de nouveaux territoires (Teatro de la Scala, English National Opera, Opéra de Los Angeles, Teatro Real de Madrid, Teatro Municipal de Sao Paulo, Bamako/ création Opéra du Sahel…)

Lire son interview sur notre site