Culture is future » Innovation et numérique

15.02.2012

Le Forum d’Avignon donne la parole à 25 artistes de renommée internationale sur le thème de la propriété intellectuelle - Paul Andreu

Le Forum d’Avignon donne la parole à 25 artistes de renommée internationale sur le thème de la propriété intellectuelle. Découvrez chaque jour leurs réponses…

Paul ANDREU, architecte

Comment percevez-vous la réutilisation de vos œuvres par d’autres ?

Tout artiste se nourrit des autres, de tous les autres : il prend (il doit être libre de le faire) et transforme (c’est une obligation pour le moins morale), il accepte, et s’honore que ses œuvres en nourrissent d’autres. Le monde des idées et de l’art est un monde d’échanges et de développements collectifs. Il est précieux pour tous, il faut le protéger des pilleurs. 

Dans 10 ans, à qui confierez la gestion des droits de vos œuvres ? 

Passe encore de semer…je ne me soucie pas trop de ce que je ferai dans dix ans. D’une manière générale, les créateurs et les artistes mangent et dorment tous les jours, comme les autres. Le droit moral est une chose importante mais qui ne permet ni de manger ni de dormir. Il faut donc un système global de rémunération de la création par ceux qui en bénéficient, directement et indirectement. Lequel ? Pas celui en tout cas de la grande distribution.

Dans quelle mesure les innovations technologiques ont-elles fait évoluer votre métier ?

L’informatique omniprésente est l’innovation principale :

- Beaucoup d’images, pas toujours très utiles, mais que la « Communication », souvent liée à l’incompréhension, rend nécessaires.
- La possibilité de mieux maitriser des projets complexes, mais qui pousse à un académisme de la complication.
- Au stade de la construction, l’avantage très réel de ne plus être soumis à la répétition d’éléments identiques.
On n’est pas loin au total de la loi  de l’audiovisuel : en moyenne, plus les moyens de productions progressent, plus la création régresse.