Culture is future » Innovation et numérique

11.01.2012

Le Forum d’Avignon donne la parole à 25 artistes de renommée internationale sur le thème de la propriété intellectuelle - Natacha Wolinski

Le Forum d’Avignon donne la parole à 25 artistes de renommée internationale sur le thème de la propriété intellectuelle. Découvrez chaque jour leurs réponses… 

Natacha WOLINSKI, écrivain

Dans quelle mesure les innovations technologiques ont-elles fait évoluer votre métier ?

En facilitant le métier, l'ordinateur tend à faire oublier que l'écriture est un métier justement, laborieux et harassant. C'est un outil génial, dont je ne saurais me passer, et c'est un leurre. Avant son avènement, lorsqu'il fallait passer par les nombreuses étapes de l'écriture manuelle, des biffures, des paperolles puis du tapuscrit lui-même « tipexé » et raturé, le moindre de mes écrits névrotiques ne me laissait  pas d'emblée croire que j'étais un auteur. Les imperfections du texte laissaient apparaître le work in progress et poussaient à la modestie. Aujourd'hui, les facilités du copier-couper-coller permettent au manuscrit le plus faible de prendre un aspect lisse et fini là ou souvent il reste encore tout à faire...

Comment percevez-vous la réutilisation de vos œuvres par d’autres ?

La réutilisation, le sampling, la réappropriation ne me gênent pas s'ils sont faits avec humour ou génie.

Dans 10 ans, à qui confierez la gestion des droits de vos œuvres ? 

Dans dix ans, l'autoédition se sera développée et perfectionnée. Il est assez tentant de s'autonomiser du système éditorial actuel où l'écrivain ne touche que 10% de droits d'auteurs...