Culture is future » Innovation et numérique

03.02.2012

Le Forum d’Avignon donne la parole à 25 artistes de renommée internationale sur le thème de la propriété intellectuelle - Jochen Gerz

Le Forum d’Avignon donne la parole à 25 artistes de renommée internationale sur le thème de la propriété intellectuelle. Découvrez chaque jour leurs réponses…

Jochen GERZ, artiste plasticien

Dans quelle mesure les innovations technologiques ont-elles fait évoluer votre métier ?

Le mot « technologie » est un terme contemporain. Cela prouve le fait que chaque fois que quelque chose est créé, elle est le fruit de son époque. Ainsi la technologie signifie que nous vivons, comme les gens avant nous, à un moment donné.  Ce moment étant unique, les productions artistiques le sont également. L’art est peut-être l’expression la plus radicale de la reconnaissance suivante : rien ne peut jamais se répéter. Si la technologie décrit la continuité (continuité du changement), dans d’autres temps le terme contemporain équivalent pourrait très bien être tradition.

Comment percevez-vous la réutilisation de vos œuvres par d’autres ?

Cela n’a pas de sens de limiter ce que nous appelons communication à l’entité et l’identité des personnes. La même personne qui traite son œuvre en tant que propriété privée veut la transmettre aux générations futures. Il n’y a pas de propriété privée au delà de la période où nous vivons. L’art est comme l’aspirine : cela se dissous dans l’eau, et n’a pas beaucoup de sens en soi. Il ne prend forme que dans la perception d’autrui (le spectateur ou l’auteur), où il se métamorphose.

Dans 10 ans, à qui confierez la gestion des droits de vos œuvres ? 

Je confierais la gestion à quelqu’un qui garantisse sa circulation. Décider autrement montrerait que j’ai peu de confiance en mon œuvre et ses droits moraux…