Culture is future » Attractivité des territoires et cohésion sociale

27.06.2013

Ouverture du Forum d'Avignon Ruhr Edition 2013

27 juin. 19h. Ouverture de la deuxième édition du Forum d’Avignon Ruhr sur le thème : La culture est la solution!  Perspectives ou  pensées chimériques en période de crise budgétaire et économique en Europe ?

Le Forum d’Avignon Ruhr, co-partenaire du projet Catalyse, avec le Forum d’Avignon et le Forum d’Avignon Bilbao,  établit le rôle des actions culturelles et créatives comme moteurs et catalyseurs du développement urbain. L’édition 2013 du Forum d’Avignon Ruhr commence ce 27 juin jusqu’ au 28 juin au PACT Zollverein à Essen.

Ces rencontres pluridisciplinaires  accueillent près de 300 personnalités du monde de la  politique, de l’économie, et des sciences, ainsi que des représentants des industries culturelles et créatives, afin de débattre du rôle des secteurs culturel et créatif dans la reconstruction européenne suite à la crise 2008, tel que l’a proposée la Commission européenne en 2012.

C’est une stratégie de débordement qui a été analysée par les effets variés générés par des projets culturels publiques, mais également par les financements privés dans les industries créatives, qui touchent des dimensions plus larges de la société – eg., pas uniquement dans le domaine du développement urbain, mais aussi dans ceux du climat, de conflits interculturels, et d’innovation économique.

Une politique culturelle européenne pour des solutions régionales

Le Forum d’Avignon Ruhr reprend la dynamique du Cultural Capital RUHR. 2010 en identifiant de nouvelles approches prospectives et concrètes de son slogan « Le changement par la culture » - en tenant compte des impacts sociaux actuels de la crise économique et financière. L’Agenda européen 2020 et la stratégie de débordement publié en 2012 jouent un rôle dominant, car ils fournissent les financements des villes et des régions qui, même en Allemagne, font face au poids pesant de la crise budgétaire et qui adoptent de strictes mesures d’austérité, limitant de nouvelles opportunités d’investissement. Cependant, est-ce qu’investir dans une stratégie de débordement culturel – dans la région du Ruhr et ailleurs – constitue une contribution réellement pratique pour bâtir un meilleur avenir ? Cet investissement aura-t-il un réel effet d’entrainement sur la culture ou est-ce qu’il imposera une attente excessive sur les secteurs culturels et créatifs ?

La culture comme contribution pratique pour améliorer l’avenir   

L’impact que cette stratégie offre à l’Europe est très important pour l’avenir de la région du Ruhr – non seulement à cause du Cultural Capital RUHR. 2010, ni à cause de l’histoire riche de la migration dans la région de la Ruhr, mais également à cause de son emplacement central en Europe. « La Ruhr et l’Europe ne peuvent pas – et ne devraient pas – être considérées séparément : d’une part en tant qu’acteur économique important et d’autre part en tant que métropole culturelle que nous souhaitons agrandir », explique Professeur Dieter Gorny, directeur général du european centre for creative economy (ecce) , situé à Dortmund.

Les premiers résultats du projet Science « Spillover effets in the Ruhr district »

Comme pour la première édition du Forum d’Avignon Ruhr en 2012, le laboratoire d’idées s’est concentré sur l’analyse de résultats établis par la recherche scientifique. Depuis janvier 2013, un projet scientifique étudie les effets de débordement de l’investissement culturel, dans les domaines de l’économie/le travail, le développement urbain, le climat/énergie, et conflits interculturels/immigration, principalement dans la région du Ruhr. Plus d’une centaine de projets ont déjà été examinées.

L’investissement dans la stratégie du débordement regroupe près de 300 personnalités culturelles

Parmi les politiques présents : Jorge Barreto Xavier, Secrétaire d’état pour la Culture du Portugal, Uffe Elbæk, ministre danois de la culture jusqu’en 2012, Ute Schäfer, ministre de la culture de la Nord Rhin Westphalie, Garrelt Duin, ministre de l’économie de la Nord Rhin Westphalie, 

Les représentants du secteur économique: Nicolas Seydoux, Président du Forum d’Avignon

Johanna Skantze, Directeur des Industries Creatives suédoises , Philip Ginthör, CEO Sony Music Entertainment GSA , Eva-Maria Boerschlein, directeur de BMW cultural cooperation

Et ceux des secteurs culturels et creatifs: Leonidas Martin, artiste (Espagne),  Mischa Kuball, artiste (Allemagne)…

Pour suivre le Forum d’Avignon Ruhr : sur Twitter et sur Facebook


 

 

 

Plus d’informations sur le projet Catalyse:

Lire le communiqué de presse