Culture is future » Innovation et numérique

28.02.2012

Toujours plus loin - Interview de Angela Mills Wade, EPC

Le ‘European Publishers Council’ travaille avec des nombreux partenaires représentant des différents secteurs créatifs au sein de  la « Linked Content Coalition » récemment mise en place. L’origine de ce projet date d’octobre 2010 lorsque le Commissaire européen Neelie Kroes a lancé son appel des grandes idées pour l’Agenda numérique.  EPC y a répondu, proposant un projet visant à  gérer les droits d’auteur plus efficacement sur l’​​Internet. Le  « Linked Content Coalition » démarre ces jours-ci un projet et durera 12 mois.  En effet, comme Neelie Kroes a déclaré au cours du Forum d'Avignon 2010  « On peut voir que le droit d'auteur en vigueur est de moins en moins respecté et dans certains secteurs, le piratage nous amène à nous remettre en question. Nous devons veiller à ce que le droit d'auteur sert un bloc de construction et non pas une pierre d'achoppement».

Ce projet vise à identifier un ensemble de normes efficaces et interopérables pour les  métadonnées, en utilisant la technologie existante pour améliorer la gestion du droit d'auteur en ligne et pour soutenir la mise en place des licences en ligne, notamment des licences qui peuvent être lues non seulement par des internautes mais aussi par des logiciels. Comme le site Web du projet souligne, afin de récompenser les créateurs, il est crucial de développer une infrastructure qui permet le droit d'auteur d’être efficacement administré en ligne.

-          Quel est l’objectif de ce projet?

Ce projet de 12 mois, mené en partenariat avec la  « Linked Content Coalition », met en œuvre la contribution de l'EPC à l'appel de la Commission européenne "Grandes idées" pour l'Agenda Numérique.

L’objectif est de définir et mettre en place une infrastructure de communication intégrée, basée sur les standards pour une gestion plus efficace des droits d'auteur en ligne. Utiliser les technologies permettra d’améliorer la façon dont l'information sur une oeuvre est communiquée à travers la chaîne de valeur afin de :
- donner plus d'options, d’accès aux marchés et de modèles économiques aux entreprises pour étendre le développement de l’économie européenne de secteurs créatifs et de média
- assurer que les utilisateurs, à la fois les consommateurs et les B2B, peuvent facilement accéder et profiter encore plus du contenu,  que ce soit par biais des licences « manuelles » ou automatisées.

-    En quoi ce projet représente-il une innovation en ce qui concerne le modèle du droit d'auteur à l'ère numérique?

Ce projet novateur vise à mieux faire fonctionner les œuvres protégées par les droits d’auteur car l’Internet a une capacité technique pour gérer de grandes quantités de données, et pour traiter des millions de transactions de données/seconde. En permettant  la gestion du droit d'auteur par un processus automatisé (machine à machine), facilité par Internet et des standards communs, nous pouvons assurer que l'Internet comprend et gère l'information selon les permissions et conditions attachées à l’oeuvre numérisée en question. Il s’agit d’un projet qui réunit pour la première fois les différents secteurs des contenus créatifs pour identifier les traits communs entre les standards de métadonnées des différents secteurs et voir comment l’information sur les droits est communiquée. Ces traits commun peuvent apporter le dégré de  l'interopérabilité nécessaire dans un environnement numérique de plus en plus automatisé.
          
-    Selon EPC, dans quelle mesure la création d'un cadre technique multi sectorielle peut être une solution pour promouvoir l'offre légale sur Internet?

Ce projet soutiendra la viabilité à long terme le secteur du contenu créatif en créant un cadre commun où les droits peuvent être échangés de manière plus efficace et plus rentable. Cela permettra d’étayer une infrastructure de  transaction en ligne durable et, nous l'espérons, de créer de nouvelles opportunités commerciales et développer l'économie numérique. Nous devons rendre facile l’accès à nos contenus, que ce soit  les consommateurs, les entreprises, les êtres humains ou des machines, tout comme l'Internet lui-même. La Linked Content Coalition  lance son travail très prochainement afin de faciliter le développement d’un marché volontaire, mais efficace,  d'échange de licences automatisées et semi-automatisé.