Culture is future »

28.11.2013

L’Agenda 2014 du Forum d’Avignon : La culture au cœur du politique

Par l’appel ‘Pas de politique sans culture’,  la sixième édition du Forum d’Avignon lance plusieurs  propositions innovantes et pragmatiques, au niveau national, européen et international pour remettre la culture au cœur du politique.

La culture au cœur du politique, c’est conforter la refondation des territoires par la culture.

C’est valoriser les bénéfices au sens propre et symbolique de l’investissement culturel,  créateur de valeur, d’emplois et de lien social. La culture est un investissement qui possède ses spécificités propres et ne peut se réduire à sa simple dimension économique. Il faut néanmoins convaincre les investisseurs que l’évaluation d’un investissement culturel peut s’apprécier aussi en fonction de critères qualitatifs mesurables. Le Forum d’Avignon et  ses partenaires du projet Catalyse [1] – FA Bilbao (5-7 mars 2014) et FA Ruhr (Essen juin 2014) - publieront grâce au soutien du Programme Culture de l’Union européenne une proposition sur la culture comme moteur du développement urbain et territorial.

La culture au cœur du politique, c’est faciliter l’émergence d’une génération de créateurs et d’entrepreneurs culturels avec l’ambition de faire évoluer notre façon d’investir dans la culture.

Faciliter l’évaluation et la protection des actifs immatériels (essentiellement les droits de propriété intellectuelle – marques, brevets, droits d’auteurs), notamment dès l’amorçage d’un projet, développer la polyvalence de la formation,  faire émerger des réseaux d’agences de développement grâce à une labellisation d’intérêt général, enfin, soutenir l’investissement culturel privé : comme le « Creative business angel », l’ouverture des critères d’éligibilité des fonds d’investissements, le financement culturel collectif et le mécénat,  outils d’implication individuelle et sociétale.

La culture au cœur du politique, c’est  considérer la protection et la valorisation des données personnelles comme un enjeu culturel primordial.

En considérant les données personnelles -en particulier culturelles- laissées sur internet comme l’ADN numérique de notre identité, le Forum d’Avignon appelle à une Déclaration universelle des droits de l’internaute et du créateur à l’ère numérique qu’entreprises, Etats et citoyens devront respecter. Le politique s’honorerait à rappeler que la culture est l’essence de l’espèce humaine. L’activité économique oui, mais attention aux valeurs véhiculées par la culture. Et à leur respect.

La culture au cœur du politique, c’est s’engager pour une Europe de la culture !

Malgré les regrettables tergiversations autour de l’exception culturelle, le Forum d’Avignon et ses participants appellent à une mobilisation des acteurs politiques pour non seulement porter haut les couleurs de la culture et de la création européenne mais pour concrètement mettre en place une politique collective pour une Europe de la culture, qui favorise le développement économique et le bien être des citoyens. Si c’était à refaire, ne faudrait-il pas commencer par la culture ?

 


[1] Le Forum d’Avignon Bilbao explore Le potentiel des villes comme fabriques de culture.