Culture is future » Attractivité des territoires et cohésion sociale

02.07.2013

Influence internationale

Voici le troisième dossier que le Forum d'Avignon vous propose en partenariat avec l'Ecole de la Communication de Science Po Paris sur le thème "L’Influence Internationale".

Le rayonnement culturel consiste à promouvoir la diffusion culturelle nationale à une échelle internationale. La mondialisation est la force motrice de ce mouvement, qui prône démocratisation et métissages interculturels. Ce mouvement prend une toute autre ampleur : les échanges s’accélèrent grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) qui permettent un accès plus libre à un large éventail d’informations. 

Mais, le revers de la médaille est poli, et reflète une réalité incontournable de la mondialisation, un mouvement qui s’effectue alors au détriment de l’identité nationale et d’une politique culturelle unique de chaque pays. De plus, elle accentue les clivages entre acteurs mondiaux, mettant à l’écart des pays émergents qui pourtant font preuve d’esprit entreprenant et innovateur dans leur rayonnement culturel.

L’influence internationale est un enjeu qui dirige les politiques étrangères de pays, mais ces acteurs internationaux sauront-ils défendre les pratiques culturelles qui ont été à la source d’épanouissement et d’enrichissement d’échanges mondiaux bien avant leur remise en question ?  

Le soft power par le crowd : Hollywood vs Bollywood et Nollywood.

Historiquement associé à Hollywood et reconnu grâce au rôle qu'il a joué dans le soft power américain, le cinéma représente un puissant vecteur de l’influence culturelle. Si Hollywood domine toujours le paysage cinématographique international, d’autres industries, l’indienne Bollywood et le nigériane Nollywood exercent une influence locale extrêmement forte. Chiffres et historiques à l’appui, le dossier compare les logiques, les supports et les publics de ces deux industries encore assez peu connues et aux caractéristiques surprenantes.

Lire le dossier

 

L’Inde va-t-elle mécaniquement remporter la palme de l’influence culturelle ? Etude de cas : l’industrie Bollywood.

Avec 1,2 milliards d’habitants et 20 millions de ressortissants à travers le monde, l’Inde possède un atout majeur : le poids du nombre. Dans un monde où la culture dématérialisée ne connait presque pas de frontières, le poids démographique de l’Inde peut-il lui permettre de détrôner des pays longtemps institués sur le terrain de l’influence culturelle et en premier lieu, les Etats-Unis  ? En fondant sa réflexion sur l’industrie de Bollywood, le dossier interroge la définition de l’influence culturelle : celle-ci ne dépend non pas du nombre, du crowd mais plutôt de l'existence de codes culturels partagés.

Lire le dossier

 

L’avenir des instituts culturels nationaux pour le rayonnement de la culture : un pouvoir de coopération ? 

Quelle est la portée des instituts culturels nationaux de l’Union européenne (EUNIC)? A l’échelle nationale : promouvoir l’unicité de l’identité du pays, qui se distingue notamment de par la langue ; à l’échelle mondiale : s’intégrer dans le réseau interculturel de soft power tissé par l’institution internationale. Tiraillés entre cette double mission, comment est-ce que ces instituts maintiennent leur légitimité, tout en étant mis à l’épreuve par de nouvelles pratiques culturelles imposées par les NTIC ?  

Lire le dossier

 

Quels sont les défis de la politique culturelle extérieure actuelle et comment la France et l’Allemagne y répondent ? 

Comment est-ce que les instituts culturels répondent aux nouveaux défis mondiaux ? La France et l’Allemagne, similaires dans leur désir de diffusion culturelle à l’étranger, misent sur des missions différentes. L’Allemagne s’intéresse à la démocratisation interculturelle ; la France tient à son exception culturelle. Mais une nouvelle réalité s’impose pour l’ensemble de ces instituts: comment maintenir un rayonnement culturel international en réponse à la mondialisation, tout en restructurant leurs missions dans un contexte budgétaire plus restreint ? Ce dossier montre que malheureusement, l’innovation n’est pas le mot du jour. 

Lire le dossier