Culture is future » Attractivité des territoires et cohésion sociale

14.03.2012

Forum d'Avignon Ruhr - intervenants, vidéos, idées

'

‘La culture est le moteur de l’économie’, declare Gunter Winands, directeur du department ‘média et films, affaires internationales’ du gouvernement federal, Commission de la culture et des medias.  

Parmi les idées principales partagées par les premiers intervenants : le besoin de redéfinir et redonner une place à la notion de coopération. Dans un contexte d’incertitude et de doutes sur le future, la redécouverte d’une ville à travers les différents réseaux proposées par une ville moderne, comme un hub où les gens peuvent se rencontrer, transiter, échanger, partager, peuvent mener à de nouvelle formes de coopération.

Par exemple, Charles Landry affirme qu'il y a 25 ans, New York était une ville presque en faillite et sa redécouverte l’a sauvé. De l'expérience presque sensuelle de la convivialité à la confiance que cela réinstalle, c’est en favorisant les coopérations créatives à travers la culture que l'environnement permet une forme dynamique de progrès et de créativité. Grâce à la culture, le progrès va au-delà des simples améliorations technologiques, pour devenir un moyen d'augmenter la conscience sociale des communautés, la croissance économique globale et de la liberté: la liberté de choisir, pour développer des idées et de créer l'avenir plutôt que d'être instrumentalisée par celle-ci. Sigmar Gabriel, président du Parti social-démocrate en Allemagne, ajoute même que l'objectif est de donner la liberté aux gens de ce qu'ils veulent faire de leur vie et surtout de faire en sorte que cela se produise. Dans un pays où les arts visuels sont un modèle, ils doivent être protégés tout en répondant à une norme. Par conséquent, nous vivons dans la société des connaissances tangibles et, en Allemagne, un million de personnes travaillent dans les emplois créatifs: ce secteur doit rester en vie. Certaines améliorations doivent être effectuées. Comme Edgar Berger, Président et CEO de Sony Music International, l’affirme, chaque année 40 milliards de contenus culturels ont été téléchargés illégalement et 3,8 légalement.

La ville doit être au cœur de la stratégie culturelle dit Charles Landry. En effet, alors que 80 pour cent de la population ont fait le choix de leurs emplois avant celui de leurs villes, maintenant la tendance s'inverse: 64 pour cent ont choisi la ville en premier. La stratégie est alors d'attirer les esprits créatifs.

La révolution numérique ne signifie pas que les arts et la culture traditionnelles disparaissent: le théâtre par exemple, est une forme d'art qui a survécu de nombreuses révolutions, comme Anselm Weber, directeur artistique du Schauspielhaus de Bochum l’explique. Pourtant, les choses évoluent et les pratiques et les esprits doivent s’adapter à de nouveaux défis. Et la créativité est l'un de ces défis en mesure de garantir aux industries, aux entreprises, les citoyens et les artistes un développement durable. Un autre défi est la réforme du droit d'auteur d'une manière qui prend en compte les nouveaux modes tout en protégeant l'artiste. Si les moyens de production évoluent, ils doivent encore être différenciés des moyens de distribution, comme Robert Levine le souligne: "Internet ne peut pas imprimer des livres par lui-même»!

Cette première session sera terminée par Nicolas Seydoux, président du Forum d'Avignon, affirmant l'importance d'un tel partenariat franco-allemand, le Forum d’Avignon Ruhr. En outre, il a suggéré que, comme le 50e anniversaire du traité de l’Elysee aura lieu en janvier 2013, la culture devrait y être intégrée comme un élément essentiel du partenariat entre les deux pays.

 

Alors que la crise exhorte les décideurs publics d'intervenir pour trouver des solutions viables, la nécessité de redonner quelque chose à la société est de plus en plus présente, comme Ute Schäfer, Ministre de la Famille, Enfants de la jeunesse, de la Culture et du Sport de Rhénanie du Nord Westaphalia souligne. Réinventer les espaces sociaux - économique, politique ou culturelle - est fortement tributaire de l'art, qui assure une place à l'initiative positive et la pensée. Les effets concrets de l'investissement culturel sont encore souvent considérés comme invisibles, entraînés par des forces secondaires - pourtant, il est temps de réaffirmer leur réalité visible et leur potentiel. Des projets artistiques tels que 2-3 streets par Jochen Gerz incarne la réalité de l'impact de l'art sur la société. L’art ne doit pas rester confiné dans les musées ou institutions, mais doit atteindre dans les rues que nous traversons tous les jours.

L'environnement représente un facteur majeur de la créativité et de bonheur.

Berlin est un bon exemple. Udo Kittelman, directeur de la National Gallery de Berlin, met en évidence que les riches échanges intellectuels accroissent la créativité et les activités culturelles. Pourtant, elle conduit aussi à une plus grande concurrence et un environnement caractérisé par une forme créative de la sécurité, ce qui devrait  encourager les interconnexions entre les villes comme un réseau favorisant les flux de talent. Les villes ne devraient pas être pris au piège dans un jeu où certains perdent alors que d'autres se développent et concrétisent des projets réussis.
La créativité doit être reconnue comme une valeur positive autant que l'imagination et la fantaisie qui déclenchent de nouvelles solutions innovantes. En combinant des discussions intersectorielles, comme le fait l’organisation PIC NIC, il devient plus facile d'affronter l'avenir comme un espace d'opportunités, où les choses peuvent être constamment créées, re-créées et co-créées, brisant les frontières habituelles. L'autonomie de l'artiste n'est pas un risque et de nombreuses entreprises et les décideurs sont déjà conscients du rôle essentiel de la créativité dans nos sociétés modernes. Mais la nécessité est de plus en plus de mettre en évidence les responsabilités des joueurs et tous doivent accepter leur responsabilité de participer au développement culturel des villes et des communautés.
Par conséquent, la valeur de l'art pour amener plus de bonheur, en surprenant (Hermann Vask) ou tout simplement en permettant l'ouverture de nouvelles portes de réflexion devrait être mise en avant. Les investissements culturels ont principalement conduit à des avantages intangibles, pas toujours mesurables et donc plus difficiles à saisir. Mais leurs effets sont réels sur la cohésion, le bien-être ou la croissance - et la passion de leur permettront de revenir sur le devant de la scène. Comme conclusion, un mot de M. Seydoux, «l'optimisme». Surtout quand vous êtes un décideur!

 

Quelques citations...

Ute Schafer

"Now is time that gives something back to society. Artists are responsible for society and community. "

"Art can revive cities and district and partly reinvent them"

'It can back up structures and point up imbalances, drastic and diverse"

"We need to create some space for optimism, cross sectoral approaches"

"Art reinvent reality, make it visible, and there is a utopic potential to help opening eyes to something new"

 

Jochen Gerz

' When we talk about creativity, it is quite clear. Thins are in motion. For many years we have not talked about other culture'. There is non creativity of art if there is non creativity in society"

'I came up with the idea to ask cities to give me an empty street for one year to ask people from anywhere to live there, rent free. And they responded positively'

'All of our society is not an observer. Cultural consumption is not better than the other one'

 

Udo Kittelmann 

'Berlin is a city where you can dialogue with international people'. 

'Berlin is poor in the economy but rich in the creative form'

'The intellectual exchange makes this city confortable' '

'Young persons came to Berlin in early stage when there was still this boom town and now after a decade, creative people have moved to the city'. 

'Competition have started. 'Someone is no longer to compete, it does not have any future'

 

Deborah Carter

'Culture is play a huge role in the transformation of cities' For instance, Amsterdam has invested a lot in Culture'.  'It is not about one city will loose and the other one will benefit'

'It is all about culture and creativity"

'CEO love the idea of creativity within firms - there is alot a nedd a move the conversation forward'

 

Hermann Vaske 

'Creativity is not a priviledge of artist'

'Politicians can help tog ether with art to generate something bigger than the idea itself'

'The autonomy of art is not in danger' What we could observe and the creative person might criticize. You need to adjust to some markets". 

 

Charles Landry presentation

'See Charles Landry presentation at #forumavignon bit.ly/zy05b6'

'Presentation of Charles Landry at #FARuhr12 study bit.ly/wF8ZSF'

'Too much money on the containers too few in the content'

Le Forum d'Avignon Ruhr dans les médias

http://www.labkultur.tv/video/forum-d-avignon-ruhr-kreativitaet-ist-das-herz-von-kultur
http://bop.co.uk/blog/culture-and-creative-industries/bop-at-forum-d-avignon-ruhr-conference
http://www.yrbrand.de/2012/03/11/culture-and-economics-do-not-make-strange-bedfellows/