Culture is future »

06.06.2016

#FAbdx - Intervention d'ORLAN au Forum d'Avignon @Bordeaux

FORUM D’AVIGNON, BORDEAUX

JEUDI 31 MARS 2016

TABLE RONDE : « À QUOI RÊVENT LES ALGORITHMES? »

« QUEL TYPE D’IMAGINAIRE POUR L’ARTISTE DANS UN NOUVEAU MONDE TECHNOLOGIQUE? »

En présence de : Gary Shapiro, PDG de la Consumer Electronics Association, Dominique Cardon, sociologue Orange Lab, Axel Dauchez, Président Publicis France, Cynthia Fleury, Professeur associée à l'Université américaine de Paris, Orlan, Artiste plasticienne, et Pierre-Louis Xech, DX Research Lead, Microsoft.

_________________________________________

JE ME PRESENTE, JE SUIS ORLAN. ENTRE AUTRE ET DANS LA MESURE DU POSSIBLE, MON NOM S’ECRIT CHAQUE LETTRE EN MAJUSCULE CAR JE NE VEUX PAS RENTRER DANS LES RANGS, DANS LA LIGNE. POURTANT, SUR WIKIPEDIA, IL EST DIT QU’ORLAN S’ECRIT EN MAJUSCULE ALORS QU’IL EST ECRIT EN MINUSCULE.

JE SUIS UNE ARTISTE MESUREE, REPERTORIEE PAR LES ALGORITHMES, ANALYSEE PAR LES DATA. LES ALGORITHMES, MALGRE TOUS LEURS DEFAUTS ET REACTIONS EN CHAINE NEFASTES, PERMETTENT EGALEMENT DE METTRE EN VALEUR DES DONNEES QU’IL ETAIT AUTREFOIS DIFFICILE DE DISCERNER.

JE PENSE PAR EXEMPLE AU PRIX DE « L’E-REPUTATION » QUE J’AI REÇU EN 2013 POUR LES ARTS PLASTIQUES. A MES COTES, STARCK, POUR LE DESIGN ET YANN ARTHUS-BERTRAND, POUR LA PHOTOGRAPHIE. CE PRIX EST DECERNE AUX ARTISTES LES PLUS OBSERVES, LIKES ET COMMENTES SUR INTERNET. DES ARTISTES DONT LES OEUVRES TROUVENT UNE FORTE RESONANCE AUPRES DU PUBLIC ET QUI REPONDENT AUX PROBLEMATIQUES CONTEMPORAINES, DES OEUVRES ANCREES DANS LEUR TEMPS.

D’AUTRE PART, JE SUIS INVESTIE DANS UN PRIX QUI SE REMET A LA MAIRIE DE BORDEAUX, LE PRIX « OPLINE » QUI EST UN PRIX DU PUBLIC SUR INTERNET, DONC QUI UTILISE CES MOYENS DE DIFFUSION ET DE MESURE.

POUR COMMENCER, JE TIENS A VOUS MONTRER UNE DE MES OEUVRES, UN AUTOPORTRAIT ENTIEREMENT REALISE EN 3D, FAISANT REFERENCE A L’IMAGERIE MEDICALE, INTITULEE « LA LIBERTE EN ECORCHEE ». C’EST UN CORPS DE FEMME LOURD ET SOLIDE ET QUI N’A RIEN A VOIR AVEC LES STEREOTYPES HABITUELLEMENT UTILISES DANS LA MODE, LES VIDEO GAMES…

LES PROTHESES VERTES ACIDE LUI DONNENT UN ASPECT CYBORG. ELLE PREND AU RALENTI, LA POSITION DE LA STATUE DE LA LIBERTE. CETTE IMAGE 3D, REALISEE SANS AUCUNE PHOTO DE MOI, A ETE FABRIQUEE GRACE AUX ALGORITHMES, QUI JE PENSE, N’ONT JAMAIS REVE DE CETTE OEUVRE. C’EST MOI QUI AI PENSE CREE CETTE OEUVRE A PARTIR DE CALCULS FAIT PAR DES LOGICIELS 3D. L’ECORCHEE EST LE SYMBOLE DE L’ARTISTE QUI EST ECORCHE PAR SON OEUVRE OU QUI DOIT S’ECORCHER LUIMEME OU ELLE-MEME POUR CREER DES OEUVRES. LA POSITION DE LA STATUE DE LA LIBERTE SYMBOLISE TOUT CE DONT LES ARTISTES ONT BESOIN POUR CONTINUER A FAIRE DES ŒUVRES EN TOUTE LIBERTE D’EXPRESSION ET DE CREATION SANS CENSURE, NI SUR LE WEB, NI DANS LES EXPOS OU DANS LA PRESSE.

J’AI TOUJOURS PENSE QU’IL Y AVAIT UNE RESPONSABILITE DE L’ARTISTE DANS NOTRE SOCIETE. EN CE SENS, JE REJOINS LE PROPOS DE MICHELANGELO PISTOLETO QUI NOUS DIT QUE « L’ESTHETIQUE NE SUFFIT PLUS, IL FAUT LUI ADJOINDRE L’ETHIQUE. UNE ESTHETIQUE ETHIQUE, EN QUELQUE SORTE. »

MES OEUVRES TIENNENT COMPTE DE CET ENGAGEMENT. MON OEUVRE QUESTIONNE LE STATUT DU CORPS DANS LA SOCIETE VIA LES PRESSIONS CULTURELLES, TRADITIONNELLES, POLITIQUES ET RELIGIEUSES QUI S’IMPRIMENT DANS LES CHAIRS, DANS LES CORPS ET EN PARTICULIER DANS LES CORPS FEMININS.

MES OEUVRES NE SONT PAS FABRIQUEES DANS UN MEDIUM DETERMINE A L’AVANCE, LE MATERIAU ET/OU LA TECHNOLOGIE, EST LA POUR REVELER AU MIEUX, L’IDEE, LE CONCEPT DE DEPART. LA MATERIALITE OU L’IMMATERIALITE VIENNENT ENSUITE.

J’AI CREE DES SCULPTURES AVEC LE MARBRE, LA RESINE, LA PHOTO, LA VIDEO, LES BIOTECHNOLOGIES, LA 3D, LES JEUX VIDEOS, LA REALITE AUGMENTEE.

ACTUELLEMENT, JE TRAVAILLE BEAUCOUP AVEC CES DITES NOUVELLES TECHNOLOGIES MAIS AUSSI AVEC LES SCIENCES, L’ANALYSE ET L’IMAGERIE MEDICALE, MAIS TOUJOURS BIEN SUR AVEC UNE DISTANCE CRITIQUE.

AUJOURD’HUI, JE VAIS VOUS MONTRER CE QUE J’AI CREE AVEC LA PHOTO, PHOTOSHOP ET LA REALITE AUGMENTEE CAR CETTE DECISION M’EST VENUE DANS LE TRAIN DU FORUM D’AVIGNON OU J’AI EU LE PLAISIR DE RENCONTRER UN JEUNE ENTREPRENEUR, JEAN-FRANÇOIS CHIANETTA, QUI A CREE L’APPLICATION « AUGMENT » ET GRACE AUQUEL J’AI PU CREER CES OEUVRES.

J’AI VOULU CREER UNE EXPOSITION « NORMALE » QUI PEUT ETRE VUE COMME UNE EXPOSITION FAITE DE PHOTOS NUMERIQUES SUR LA PROBLEMATIQUE DE L’HYBRIDATION ENTRE LES MASQUES DE L’OPERA DE PEKIN, MON VISAGE RESCULPTE PAR LA CHIRURGIE TELLES MES SELF-HYBRIDATIONS PRECEDENTES : PRECOLOMBIENNES, AFRICAINES ET AMERINDIENNES. MAIS EN ESSAYANT DE FAIRE BOUGER LES MENTALITES SUR DEUX PLANS.

L’OPERA DE PEKIN EST UN ART QUI EST TRADITIONNELLEMENT EXCLUSIVEMENT MASCULIN, LES HOMMES Y JOUAIENT LE ROLE DES FEMMES. MA PREMIERE INTENTION ETAIT DE DEREGLER CETTE REGLE DE L’OPERA DE PEKIN EN SORTANT DE L’OEUVRE, EN TANT QUE FEMME, PAR L’INTERMEDIAIRE DE MON AVATAR 3D EN REALITE AUGMENTEE. POUR LE REALISER, J’AI FAIS FAIRE UN SCAN DE MON CORPS ET J’AI CREE DES PERSONNAGES QUE J’AI FAIS FABRIQUER PAR BRUNO MILLAS, UN PERSONNAGE ANIME EN 3D QUI FAIT DES ACROBATIES DE L’OPERA DE PEKIN ET QUI JONGLE AVEC DES MASQUES TEL QUE LE ROI DES MASQUES. J’AI D’AILLEURS NOMME MON OEUVRE EN SCULPTURE 3D PRINTING, « LA REINE DES MASQUES ». LA REINE DES MASQUES SE PRESENTE COMME LA CONTINUITE DE MES TENTATIVES DE SORTIR DU CADRE. LA REALITE AUGMENTEE PERMET DE RENDRE MON OEUVRE LUDIQUE ET INTERACTIVE, ELLE LA DESACRALISE ET CREE UN DIALOGUE AVEC LE PUBLIC. L’OEUVRE N’EST PLUS UNE CREATION PASSIVE A CONTEMPLER ET LA MYTHOLOGIE ROMANTIQUE DE L’ARTISTE S’EFFONDRE PUISQUE LE PROCESSUS DE CREATION EST PARTAGE ENTRE DIFFERENTES PERSONNES.

MA DEUXIEME INTENTION NOUS CONCERNE DIRECTEMENT, IL S’AGIT DE CHANGER LES MENTALITES PAR RAPPORT AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES, CE DONT JE REVE. J’AI PU CONSTATER QUE LES COLLECTIONNEURS, LORSQU’ILS VIENNENT VISITER UNE GALERIE, ONT TOUS DANS LEURS POCHES DES TELEPHONES INTELLIGENTS, PARFOIS DES IPAD. COMME TOUT LE MONDE, ILS SONT PRESENTS SUR LES RESEAUX SOCIAUX, FACEBOOK, INSTAGRAM, LINKEDIN ETC … ILS ONT TOUS UNE CAMERA VIDEO CHEZ EUX POUR FILMER LEURS VACANCES, LEUR FAMILLE. ILS UTILISENT DES GPS ET DES VOITURES HYBRIDES ET SONT FRIANDS DES DERNIERES AVANCEES TECHNOLOGIQUES DANS LEUR QUOTIDIEN QU’ILS UTILISENT D’UNE MANIERE BANALE. ILS SONT IMMERGES DANS LES NOUVELLES TECHNOLOGIES. ILS NE LES DISCERNENT MEME PLUS TANT ELLES APPARTIENNENT A LEUR QUOTIDIEN. POURTANT, LORSQU’ILS FRANCHISSENT LA PORTE D’UNE GALERIE, ILS VEULENT VOIR (ET EVENTUELLEMENT ACHETER) DES DESSINS, DE LA PEINTURE ET DES OBJETS SCULPTURAUX DECORATIFS. C’EST-A-DIRE QUE MALGRE LEURS HABITUDES ET BIEN QU’ILS BAIGNENT DEDANS, ILS REFUSENT, RESISTENT A CE QUE SONT LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L’ART CONTEMPORAIN COMME ILS ONT RESISTE A LA PHOTO, LA VIDEO. LE NUMERIQUE ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES SONT DIFFICILEMENT RECONNUS COMME POUVANT ETRE DES ŒUVRES D’ART AU MEME TITRE QUE LES AUTRES.

SOUVENT RAPROCHE DE LA TECHNIQUE DONT L’ART A PEINE A SE DIFFERENCIER, L’ART NUMERIQUE RENOUE LE LIEN AVEC LA SCIENCE ET S’INSCRIT EN CONTRADICTION AVEC LA PEDAGOGIE ARTISTIQUE. POUR BEAUCOUP IL N’EST PAS LEGITIME ET SE LIMITE A UNE NOUVELLE DEFINITION DE L’ARTISANAT.

DE MEME, LA PROTEIFORMITE DE L’ART NUMERIQUE, SON ASPECT NOVATEUR MAIS AUSSI PARFOIS SON EXIGENCE PARTICULIERE SUR LE PLAN SCENOGRAPHIQUE, LES QUESTIONS DE CONSERVATION QU’IL SOULEVE, L’ELOIGNENT DU MARCHE DE L’ART.

J’AI DONC INVENTE UN PROTOCOLE OU LE COLLECTIONNEUR PEUT AVOIR UNE OEUVRE D’ORLAN NORMALE, SANS NOUVELLES TECHNOLOGIES, UNE OEUVRE QUI TIENT AU MUR TELLE QUELLE, COMME ILS LES CONNAISSENT, MAIS AUSSI LORSQU’IL INVITE DES AMI(E)S, IL PEUT DIRE QUE CETTE OEUVRE A UN SECRET ; A L’INTERIEUR D’ELLE, UNE AUTRE OEUVRE. EN EFFET, S’IL SCANNE L’OEUVRE A L’AIDE DE L’APPLICATION « AUGMENT », CELLE-CI AGIT COMME UN QR CODE. ET IL PEUT ALORS MONTRER QU’IL A AUSSI ACHETE UNE PERFORMANCE CREE AVEC L’AVATAR 3D D’ORLAN CAR CELUI-CI APPARAIT EN FAISANT DES ACROBATIES DE L’OPERA DE PEKIN. ET QUI PLUS EST, IL PEUT PHOTOGRAPHIER SES AMIS OU SA FAMILLE AVEC CET AVATAR ET ENVOYER LA PHOTO DANS LE MONDE ENTIER A TRAVERS LES RESEAUX SOCIAUX. BIEN SUR, LES OEUVRES NE S’ADRESSENT PAS QU’AUX COLLECTIONNEURS, LES OEUVRES INTERACTIVES VISENT DES PUBLICS TRES DIFFERENTS QUI S’AMUSENT BEAUCOUP GRACE CETTE APPARITION AVEC LAQUELLE ILS PEUVENT SE PHOTOGRAPHIER ET ENVOYER LES PHOTOS DANS LE MONDE ENTIER PAR LES RESEAUX SOCIAUX PAR L’INTERMEDIAIRE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES. CE PUBLIC LA, DECOUVRE UN AUTRE ART QUI LEUR PARAIT MOINS ENNUYEUX DE CE QU’ILS CONNAISSENT DE L’ART EN GENERAL.

COMME LE DISENT EDGAR MORIN ET MICHELANGELO PISTOLLETO : « JE SUIS POUR UNE ESTHETIQUE ETHIQUE ». IMPLIQUONS-NOUS, MOTIVONS-NOUS, INDIGNONS-NOUS, MOBILISONS-NOUS POUR LA CULTURE. IL EST TEMPS QUE L’ARTISTE PRENNE LA RESPONSABILITE D’ETABLIR UNE COMMUNICATION ENTRE TOUTES LES ACTIVITES HUMAINES DE L’ECONOMIE A LA POLITIQUE, DE LA SCIENCE A LA RELIGION, DE L’EDUCATION A LA SANTE. BREF, TOUTES LES INSTANCES DU TISSU SOCIAL, IL EST TEMPS DE PARVENIR A UN NIVEAU DE CONSCIENCE ET DE RESPONSABILITES QUI SOIENT LE PENDANT A NOTRE ASPIRATION A LA LIBERTE. ET SELON MOI , LE NUMERIQUE ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES APPARAISSENT COMME, JUSQU’A PRESENT, UNE DES SOLUTIONS POUR Y PARVENIR JE NE SUIS PAS CERTAINE DE SAVOIR A QUOI REVENT LES ALGORITHMES MAIS JE REVE QUE NOUS PORTIONS UNE ATTENTION PARTICULIERE A NOS AUTOMATISMES QUI NOUS FONT PARLER, VIVRE AVEC DES IDEES VIEILLES DE 50 ANS, 100 ANS, VOIR PLUS ! QUI N’ONT RIEN A VOIR AVEC CE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT AVEC LES DIRES ET LES POSSIBILITES DE NOTRE EPOQUE."78"

SANS ETRE COMPLETEMENT TECHNOPHILE OU TECHNOPHOBE, JE REVE QUE NOUS CHANGIONS ET QUE NOUS OUVRIONS NOS MENTALITES ET CELLES DES AUTRES, C’EST LA NOTRE RESPONSABILITE, CELLE DE L’ARTISTE MAIS AUSSI DE NOUS TOUS, ET C’EST CELA, IL ME SEMBLE QUE PROPOSE LE  FORUM D’AVIGON.

ORLAN MARS 2016

Lire la biographie d'ORLAN