Culture is future » Financements et modèles économiques

01.05.2015

Culture et financements : panacher pour mieux régner

Revue du web - 01/05/2015

Quand la crise fut venue, la culture fut dépourvue. Alors que les fonds publics destinés à la culture se réduisent — ou qu'ils proviennent d'autres sources à l'instar de la National Lottery en Grande Bretagne —, les institutions culturelles et créatives sont contraintes d'adapter voire d'inventer leurs propres modèles économiques. D'où l'émergence de nouveaux modes de financement — crowdfunding, fonds d'investissement, mécénat, partenariats, co-productions... —, forcés de s'allier entre-eux afin de faire rayonner œuvres et idées.


Vérifier les faits : le financement de l'art a-t-il été décimé ou bien protégé ?

"Bien que nous ayons dû faire des coupes dans les subventions, nous avons augmenté la somme d'argent allant aux arts grâce à la Loterie Nationale." a exprimé Ed Vaizey, Ministre anglais de la culture, lors d'une interview à la BBC. Enquête sur l'origine et la destination des fonds publics destinés à l'art en Angleterre.

Lire sur theconversation.com

 

Financement participatif et culture : le juste équilibre

En France, le financement participatif (crowdfunding) fait de plus en plus d’émules. Notre pays occuperait aujourd’hui la 2ème place du podium en Europe avec 154 millions d’euros collectés en 2014. Il existe différents types de collaboration…

Lire sur culture-communication.fr

 

Accompagner les nouveaux "startupers" de la culture

Une nouvelle génération d’entrepreneurs culturels émerge, natifs du Web ou issus de l’univers de la création, qui inventent de nouveaux modèles économiques et de nouveaux usages, en surfant sur les opportunités que représente le numérique en terme d’innovation. Tout un écosystème se met peu à peu en place, à l’échelle des territoires, pour les accompagner dans leur développement.

Lire sur proscenium.fr

 

Mécénat et PME, petits ruisseaux et grandes rivières

Le mécénat des entreprises en France est un phénomène récent qui trouve son impulsion à la charnière des décennies 1970 et 1980 en s’inspirant de la philanthropie américaine. Il se développe depuis, au fil des périodes économiques plus ou moins moroses.

Lire sur lenouveleconomiste.fr

 

Cinéma : quand les investisseurs particuliers volent à la rescousse des producteurs

La sélection complète du Festival de Cannes est dévoilée ce 23 avril. Au programme, une quarantaine de films dont certains comme The Valley of Love de Guillaume Nicioux ont un montage financier particulier : leur budget a été bouclé grâce à l'apport financier de quelques particuliers, une tendance amenée à prendre de l'ampleur.

Lire sur latribune.fr