Culture is future »

17.06.2013

Carte Blanche à Labkultur : Les réseaux comme phénomène social

Comment la culture des réseaux sociaux est à l’origine de véritables communautés permettant des échanges culturels ?

Aujourd’hui, il est assez commun d’être membre d’un réseau – cette pratique n’est plus limitée qu’à l’élite sociale. Maintes personnes bénéficient des réseaux. Que ce soit dans le domaine du travail ou de la vie privée, tous sont bien connectés par les réseaux sociaux. Cependant, les portails professionnels sur internet sont différents des réseaux dans la vie réelle dans lesquels nous pouvons interagir directement avec les autres. La vie publique et les échanges culturels peuvent profiter de bons réseaux, fortement influencés par l’art.

En plus d’optimiser les intérêts individuels, un bon réseau a pour but de créer un organisme qui permet des échanges entre tous les membres. A un niveau pratique, tous les membres peuvent y participer et peuvent partager leurs intérêts à une échelle internationale. Quels sont les éléments indispensables à la construction d’un tel réseau ?

Rainer Hofmann (directeur artistique du SPRING Performing Arts Festival à Utrecht) a proposé quelques éléments de réponse à cette question au cours du deuxième salon d’Urbane Künste Ruhr. Néanmoins, il nous met en garde : un réseau n’est pas une solution universelle : « Un réseau n’est pas à valeur constante. » Il faut aussi se libérer du romantisme social qu’inspirent certains bons réseaux : « Ce sont des lieux de collaboration, non pas de justice.»

Holger Bergmann (directeur artistique du Ringlokschuppen Mülheim) se demande pourquoi la Ruhr n’est pas perçue comme un bon réseau, étant donné que toutes ses institutions, associations, positions, connections, et connaissances sociales ont existé depuis bien longtemps. Pourquoi est-ce que la mise en place d’un réseau dans la région de la Ruhr semble être une quête « utopique », comme l’a décrite un spectateur du salon organisé par Urbane Künste ?

Le prochain Urban Künste Ruhr Salon, Salon 03 a pour thème « Infrastructures urbaines »

 

Boris Alexander Knop

 

Labkultur

LABKULTUR est un webzine européen au service de la culture et de la créativité. Plus de 20 auteurs originaires de la Ruhr, Londres, Rotterdam, Istanbul, Nantes et Kosice relatent depuis leur port d’attache l’évolution du monde digital et social. Ils étudient l’influence de la culture sur le développement urbain et analysent les parcours et productions d’artistes et de créatifs en tous genres. Projet ecce, LABKULTUR considère la créativité comme le moteur de l’avenir de la ville. 

 

http://www.labkultur.tv/en

Sur Twitter : @LABKULTUR

Et sur Facebook https://www.facebook.com/Labkultur.Europe

 

Carte blanche à Labkultur : tous les articles liés