Culture is future » Attractivité des territoires et cohésion sociale

05.07.2012

Article – Lascaux : encore plus grand, encore plus visible

Après la création de Lascaux II et III, la Dordogne lance le projet Lascaux IV. Une plus grande partie de la grotte va être reproduite et permettra donc une plus grande visite au public. Ce projet va à la fois permettre un élargissement dans le transfert de connaissance sur l'art pariétal mais aussi une meilleure visibilité touristique dans la région Aquitaine.

C'est parti, le projet est lancé ! Un comité de pilotage Etat, région Aquitaine et département de la Dordogne a été mis en place jeudi 10 novembre 2011 pour préfigurer le futur centre international d'art pariétal sur le site de la grotte de Lascaux, dit Lascaux 4. Le but est de réaliser ici un fac-similé complet de la célèbre grotte datant de -18600 (Lascaux 2 n'en présente qu'une partie). Vers 2015, les visiteurs pourront descendre dans un lieu reproduisant avec fidélité la salle des taureaux, le diverticule axial, le passage, l'abside et la nef. Les autres lieux remarquables, comme la Scène du puits et le cabinet des félins qui sont difficiles d'accès, seront restitués par des moyens numériques en trois dimensions. L’objectif d’ouverture est fixé à l’été 2015.

La découverte des grottes de Lascaux ne date pas d'hier mais d'années en années, de nombreuses avancées scientifiques et architecturales ont lieu et permettent de plus en plus au public, l'accessibilité aux grottes et à leur histoire. Tout commence le 8 septembre 1940 lorsque Marcel Ravidat découvre l'entrée de la cavité lors d'une promenade sur la commune de Montignac en Dordogne avec des amis à lui. Après avoir été explorées par de nombreux spécialistes, les grottes de Lascaux sont classées au titre des monuments historiques au mois de décembre qui suit leur découverte. En 1948, l'accès à la grotte est aménagé afin de permettre des visites touristiques qui vont se multiplier rapidement et mettre en péril la conservation des figurations pariétales. C'est en 1955 que les premiers indices d'altération sont constatés : ils sont dus à un excès de dioxyde de carbone provoqué par la respiration des visiteurs. En avril 1963, André Malraux, qui était alors Ministre des Affaires Culturelles, décide d'interdire l'accès de Lascaux au grand public. Des années plus tard, en octobre 1979, la grotte est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco..

Au début des années 1970, la réalisation d'un fac-similé d'une partie de la grotte est mise en œuvre mais elle s'ouvre seulement au public en 1983 : c'est la naissance de Lascaux II. En 2003, le conseil général de la Dordogne fait appel au plasticien Renaud Sanson pour la réalisation de fac-similés de scènes figurant dans la nef de Lascaux, galerie non représentée dans Lascaux II. De juillet à décembre 2008, l'exposition Lascaux révélé aussi appelée Lascaux III et issue des travaux de Renaud Sanson, a présenté ces nouveaux fac-similés au public de la Dordogne. Pour permettre une plus grande visite au public, le chantier de Lascaux IV est donc désormais lancé.

Le concours d'architectes va débuter au second trimestre 2012 pour une ouverture de travaux  programmée deux ans plus tard, en 2014. La remise des dossiers de candidature est terminée (avec plus de 160 propositions venues du monde entier). Quatre équipes ont été choisies le 4 mai dernier et le lauréat final sera désigné au mois d'octobre. Près de 400 000 visiteurs annuels sont attendus pour Lascaux IV contre 250 000 à Lascaux 2. Le coût du projet est estimé à 43,5 millions d'euros HT et tout est financé à égalité par les trois partenaires. Le conseil général de la Dordogne espère obtenir la maîtrise d'ouvrage et remporter le concours.

Lascaux IV se dévoile aujourd’hui comme un projet exemplaire en termes de valorisation d’un site internationalement connu et en terme de diffusion pour un large public d’éléments de connaissance et d’interprétation sur l’art pariétal et ceux qui l’ont créé. Lascaux représente le lieu principal parmi les offres culturelles et touristiques de la Vallée de la Vézère ; c'est pourquoi il est très important, en premier lieu, de promouvoir l’image de la grotte de Lascaux, de la Dordogne et de la Région Aquitaine sur la scène touristique et culturelle internationale et de devenir l'endroit phare en matière de présentation de l’art pariétal. Il faut aussi mettre en avant le fait que les grottes de Lascaux sont à la fois un lieu de recherche scientifique et un endroit ludique pour petits et grands qui laisse place aux nouvelles technologies comme la 3D par exemple.

En résumé, Lascaux IV invite les visiteurs à ressentir l’émotion authentique de la découverte de la grotte et à comprendre le contexte social, culturel et environnemental dans lequel elle a été réalisée. Avant même le commencement du chantier de Lascaux IV, les rumeurs courent déjà quant à la création de Lascaux V, un fac-similé tout en 3D qui à ce niveau, ferait totalement écho à l'un des objectifs principaux de ce lieu d'exception : une démocratisation complète de la culture, de l'art et de l'histoire.

 

Une contribution de l’Université d’Avignon, par Manon Mazon