Culture is future »

01.10.2015

3 questions à... Vanessa Pariente, responsable communication chez Daum

Le Forum d’Avignon a rencontré Vanessa Pariente, responsable communication chez Daum, entreprise culturelle qui porte la création dans le domaine de la cristallerie à l’occasion de l’exposition Daum et Dali à l’espace Dali (du 11 septembre au 03 janvier 2015).

En tant qu'entreprise culturelle, comment travaillez-vous avec les artistes ?

Le travail de création à travers des collaborations entre les artisans d’art de la maison Daum et des artistes internationaux est essentiel dans le développement de l’entreprise. Ces collaborations sont fondées sur la mise à disposition des artistes du savoir-faire (maîtrise de la pâte de verre et de la pâte de cristal) de nos artisans d’art.

Ces collaborations artistiques débutent dès l’année 1878, moment où Jean Daum - fondateur de l’entreprise – rencontre Dali et engage une véritable collaboration artistique qui prendra forme dans une vingtaine de pièces  - dont la première intitulée L’important c’est la rose.

Par ailleurs, la reprise fin 2008, début 2009 de Daum par le groupe Financière Saint Germain (le propriétaire de Daum étant Prosper Amouyal) et son projet d’intégration de la maison Daum dans un groupe 100% français constitué autour des arts de la table, a constitué une nouvelle occasion de penser la création artistique comme le fondement d’un avantage comparatif et d’une stratégie de différentiation. Depuis ces dernières années, les nouvelles collections de Daum sont le fruit de plus 350 collaborations avec des artistes connus (Arman, César, Paella Chimicos, Etienne) et moins connus (Louis Derbré, Jérôme Mesnager) qui créent dans le domaine des arts plastiques mais pas nécessairement – nous travaillons aussi avec des fleuristes ou des architectes.

Cette volonté d’intégration des artistes dans le processus de production est fructueux puisque Daum est une maison reconnue dans le monde artistique, sa participation aux différents salons artistiques et design internationaux en est la preuve (le salon Maison & Objet, le salon Table TOP NY etc). 

L'histoire financière de la cristallerie Daum est pleine de rebondissements, quel est le modèle économique / les activités de Daum ?

Daum a fait le choix d’asseoir son modèle économique sur la collaboration avec des artistes et d’inscrire sa production dans le Made in France grâce à sa technique de fabrication unique et à son travail des couleurs. Ainsi c’est véritablement sur la vente d’œuvres d’art produites en éditions limités qui est notre source de revenus. Ici, l’artiste fait le choix de la technique utilisée pour réaliser ses créations ainsi que du nombre d’éditions de son œuvre. Cette collaboration avec des artistes est un moyen pour nous d’innover et de repousser les limites de la technique de la pâte de cristal. Par exemple, Daum a intégré dans sa collection jardin imaginaire l’utilisation de rayons ultraviolets.

Le second pilier des activités de Daum est son réseau de distribution en B2B et B2C qui est international. Daum possède en propres deux boutiques à Paris, une à Nancy, Hong-Kong, Singapour et New York. 70% de son chiffre d’affaires provient de ses ventes à l’international. C’est la raison pour laquelle notre production est rythmée par les spécificités de la demande des différents pays. Par exemple, cette année étant celle du singe dans le calendrier chinois, l’atelier Daum a créé trois pièces sur ce thème.

Pour prolonger notre développement, nous avons aussi le projet de créer un site de e-commerce où des objets s’y prêtant y seraient vendus.

Quels liens entretenez-vous avec la Lorraine ? Quel rôle souhaitez-vous jouer à Nancy ?

Les liens entre la Lorraine et Daum sont historiques et très forts. Ils sont fondé d’abord sur une particularité du territoire lorrain qui celle de sa richesse en terre minérale comme le cristal. Aujourd’hui Nancy et sa région est notre lieu de travail puisque notre atelier de création et notre manufacture se situent dans la ville et notre production s’effectue à Vannes Le Châtel. Nancy et la Lorraine sont aussi notre vitrine à l’international.

A Nancy, Daum est un symbole et une fierté pour la ville et ses habitants. Notre boutique donne sur la place Stanislas, elle est donc un lieu incontournable du tourisme culturel. De même, une salle entière du musée des Beaux Arts de la ville est consacrée à Daum et à sa production artistique.

L’ancrage de notre identité dans un territoire et très certainement un atout majeur pour assoir la renommée de notre entreprise culturelle.

Crédits photos : La collection Jardin imaginaire et « Dance of Time », Salvador Dali,  © Daum

Pour aller plus loin : "Vers une nécessaire hybridation des modèles économiques pour soutenir et favoriser la culture », compte-rendu du débat du Forum d'Avignon en partenariat avec le cabinet Kurt Salmon du 10 juin 2015.