Culture is future » Financements et modèles économiques

28.03.2013

2014, année cruciale pour l’Europe. Avanti l’Europe … de la culture notamment !

Avec les élections européennes de juin 2014, c’est une occasion historique qui s’annonce pour les citoyens des 27 pays de l’Union. Le Forum d’Avignon va formuler des propositions pour peser sur le débat public autour des élections européennes 2014 et s’inscrire dans les agendas internationaux (ONU 2015, UE 2020, OMC), afin que la culture soit placée au cœur des débats et des envies des citoyens européens.

Dans cette perspective, le Forum d’Avignon soutient l’initiative de plate-forme participative lancée par Europa Nova : Avanti Europe !

Avanti Europe ! : la voix des citoyens pour une autre Europe !

L’Union européenne vit un moment critique de son histoire. La crise économique n’en finit pas et l’inefficacité de nos responsables politiques accentue mois après mois la défiance des citoyens envers l’Europe, ce qui freine d’autant les ambitions européennes des leaders nationaux.

Avanti Europe ! veut briser ce cercle vicieux en développant une plate-forme en ligne visant à mobiliser des millions de citoyens via des campagnes de communication innovantes et des outils participatifs.

La première campagne paneuropéenne lancée cette semaine est un appel à la solidarité avec le peuple grec et pour une révision des politiques d’austérité en Europe.

Au-delà de la crise Chypriote, la Grèce reste le symbole  de tous les maux actuels de l’Europe et est en train de vivre un moment critique de son histoire. Les mesures d’austérité sans précédent qui y ont été mises en œuvre n’ont pas eu les résultats économiques escomptés et pèsent sur les populations les plus pauvres : depuis 2009, le taux de suicide en Grèce a progressé de 37%, le taux de chômage est passé de 8 à 27%.  Autre conséquence grave: le parti néonazi Aube Dorée est désormais la troisième force politique du pays, avec entre 12% et 15% dans les sondages.

Alors oui, la Grèce a commis des erreurs et a laissé filer sa dette publique pendant des années, mais les politiques d’austérité sans fin ne sont pas la solution à la crise.

L’Europe doit empêcher la situation grecque de dégénérer en catastrophe humanitaire et politique, mais aussi s’assurer que les mêmes remèdes ne sont pas appliqués brutalement et sans perspectives aux autres pays souffrant de faiblesses économiques.

 

Signer la pétition

Elle sera remise à la Troika et au gouvernement grec le 9 mai prochain.